Vague de désinvestissement, cause : le Sahara Occidental
novigrad_610.jpg

Ces derniers mois, plusieurs entreprises d'investissement ont renoncé à leurs participations dans des compagnies qui sont impliquées dans l'exploitation des ressources naturelles du Sahara Occidental occupé. Voici 21 d'entre elles.
Mis à jour le: 29.06 - 2016 13:39Imprimez cette page    
De plus en plus nombreux, les investisseurs quittent la petite poignée d'entreprises qui participent à l'exploration, l'exploitation et l'achat de ressources non-renouvelables.

Western Sahara Resource Watch a consulté les sites Web de plusieurs gestionnaires de fonds européens, banques et compagnies d'assurance pour voir qui avait mis des compagnies impliquées dans l'industrie controversée sur sa liste noire. Il existe trois types d'exclusions : a) une liste noire pour les parts dans des compagnies engagées dans l'exploration du pétrole au Sahara Occidental; b) une liste noire pour les parts dans des compagnies ayant des contrats à long terme d'importation de roche de phosphate du territoire; et c) une liste noire pour les obligations dans la compagnie nationale marocaine de phosphate OCP (Office Chérifien des Phosphates), qui a récemment été enregistrée à la bourse irlandaise.

Au Danemark, des grands débats ont suivi la publication du rapport "Investeringer i Besat terres" [Les investissements dans les pays occupé], par l'ONG danoise Afrika Kontakt, le 3 mars 2016.

La Danske Bank, une banque scandinave basée à Copenhague, a exclu l'OCP le 3 juin 2016, citant son implication "dans l'importation des ressources naturelles dont la provenance est en contradiction avec les règles du respect des droits de l'homme". La Danske Bank avait déjà expulsé l'entreprise canadienne PotashCorp, l'australienne Incitec Pivot et de la compagnie américaine Innophos Holding pour cette même raison. Ces trois entreprises importent des phosphates du Sahara Occidental occupé par le biais de contrats avec l'OCP, pour leur production d'engrais.

En mars, le gestionnaire danois de pensions Pensam a pour la première fois annoncé l'exclusion de l'importateur australien Incitec Pivot en raison de sa contribution à des violations de "droits humains".

Le Fonds danois de pension Pensionskassen PFA a depuis un certain temps sorti Incitec Pivot de ses portefeuilles pour des préoccupations sur les droits humains.

L'investisseur danois Sydbank a, selon Afrika Kontakt, exclu quatre compagnies de son portefeuille d'investissement en raison de leur présence au Sahara occidental : Innophos Holdings, Glencore PLC, PetroMaroc et San Leon Energy. Les trois dernières sociétés sont de connivence avec le gouvernement marocain pour la recherche de pétrole au Sahara Occidental occupé.

En Suède, il y a eu de nombreux nouveaux développements. Le gestionnaire d'investissement basé en Suède Informed Portfolio Management, IPM, a publié son "Rapport d'engagement 2015" en mai 2016. Dans le rapport, il annonce avoir retiré PotashCorp et Agrium pour ses importations de phosphates du Sahara Occidental occupé. Plus précisément, l'IPM déclare qu'Agrium "devrait concevoir et mettre en œuvre un plan pour savoir comment cesser entièrement ses importations de phosphates du Sahara Occidental, ou démontrer comment le commerce est cohérent avec les intérêts et les souhaits du peuple sahraoui". En ce qui concerne PotashCorp, IPM estime que "PotashCorp devrait cesser ses importations de phosphate du Sahara Occidental, ou démontrer comment le commerce est cohérents avec les intérêts et les souhaits du peuple sahraoui."

Folksamen  Suède a annoncé avoir exclu Glencore, Incitec Pivot, Wesfarmers et Agrium Inc. le 23 mai 2016. Les trois derniers ont été exclus sur leurs importations de phosphates du Sahara Occidental occupé. La multinationale géante suisse Glencore a été expulsée pour son exploration pétrolière sur le territoire. Glencore détient une participation dans deux blocs pétroliers offshore au Sahara Occidental occupé.

La banque suédoise Öhman a publié sa liste d'exclusion, le 24 avril 2016, dans laquelle elle a annoncé avoir retiré ses investissements de Glencore le 1er mars 2016. Les compagnies importatrices de phosphate Agrium, Incitec Pivot, PotashCorp et Wesfarmers avait été exclues le 1er janvier 2016. Dans tous les cas, Öhman cite les violations des droits de l'homme, et énumère toutes ces entreprises dans la catégorie des entreprises qui se sont rendues coupables de violation systématique ou généralisée des conventions internationales. Öhman s'était départie de Wesfarmers en 2007.

WSRW a publié en 2010 que la société suédoise Nordea avait un accord permanent avec PotashCorp, qui était l'an dernier classé comme le plus grand importateur du Sahara Occidental. Ces actions ont été vendues dès 2013, en raison de "de violation de règles liées au respect des droits de l'homme". Incitec Pivot a été exclue aussi. Apparemment, aucune exclusion d'autres sociétés impliquées au Sahara Occidental n'a été faite par Nordea depuis.

Le fournisseur de pensions Suédois KPA a exclu Glencore, Agrium, Incitec Pivot, PotashCorp, Wesfarmers pour les violations des droits de l'homme. En 2008 déjà, KPA avait exclut Wesfarmers de ses portefeuilles.

La Skandia Fonder suédoise a, depuis février 2016, exclu PotashCorp et Incitec Pivot Ltd.

Le 8 juin 2016, Länsförsäkringar AB, un groupe suédois de compagnies d'assurance a publié la liste des entreprises qu'elle maintient en observation. Dans cette liste apparaissent Agrium Inc, Incitec Pivot, PotashCorp et Wesfarmers, "en lien à des violation des droits de l'homme par l'importation de phosphates du Sahara Occidental, et indirectement au financement de l'occupation illégale par le Maroc de la région". Länsförsäkringar a également mis Glencore sous observation, pour violation de droits de l'homme par la recherche de pétrole au Sahara Occidental.

Le 31 mars 2016, la compagnie de gestion d'actifs basée à Paris Tobam Core Investments a estimé que maintenir sa participation dans trois compagnies acheteuses de phosphate du Sahara Occidental occupé,  - Agrium, Incitec Pivot et PotashCorp - n'était plus conforme à ses critères d'investissement social responsable.

Plus tôt cette année, WSRW a publié que le fonds de pension FDC au Luxembourg avait exclu Kosmos Energy, Cairn Energy, Agrium Inc, PotashCorp, Wesfarmers, Incitec Pivot Ltd, Innophos Holdings et FMC Corporation. Dans une liste mise à jour le 15 mai 2016, il semble que le fonds de pension ait aussi chassé Glencore pour son «association à l'exploration illégale des ressources naturelles (Sahara occidental)".

DNB, le plus grand groupe de services financiers en Norvège et l'un des plus grand en Scandinavie, a exclu pas moins de cinq entreprises de ses portefeuilles en date du 6 mai 2016, sur les préoccupations relatives aux droits humains. DNB a abandonné ses actions de San Leon Energy, la compagnie pétrolière irlandaise impliquée dans l'exploration pétrolière au Sahara Occidental occupé. De plus, Incitec Pivot, PotashCorp et Innophos Holdings sont sortis. Tous les trois sont connectés à l'importation de roche de phosphate du Sahara Occidental occupé. Fait intéressant, DNB a également vendu ses obligations de l'OCP, la compagnie nationale marocaine qui gère les mines de phosphates du Sahara Occidental occupé.

Le groupe norvégien Eika a publié une liste d'exclusion du 17 août 2015. PotashCorp y figure.

Cooperatie Dela, un fournisseur d'assurance funéraire néerlandais comptant environ trois millions de membres, a annoncé en mars 2016, qu'il avait exclu l'OCP S.A. pour "violations des droits humains au Sahara Occidental".

La compagnie d'assurance néerlandaise Onderlinge's-Gravenhage a mis PotashCorp sur sa liste noire, pour "violation des règles éthiques", selon une liste d'exclusion de 2016.

Les fonds de pension pour les agriculteurs néerlandais Bedrijfspensioenfonds voor de Landbouw ont mis sur liste noire Incitec Pivot Ltd et Potash Corp avant le 1er janvier 2014 en raison de la violation des principes du Pacte mondial, et Stichting Pensioenfonds APF - le fonds de pension pour les retraités de AkzoNobel, une entreprise néerlandaise chimique multinationale - a fait la même chose, selon ce rapport, à partir de 2015.

Le gestionnaire d'actifs néerlandais DoubleDividend a mis Incitec Pivot sur liste noire, selon leur liste d'exclusion d'octobre 2015.

Legal & Général, des Pays-Bas, a, en 2015, mis PotashCorp sur sa liste noire pour violation des règles éthiques fondamentales.

Les exclusions indiquées ci-dessus viennent couronner ce que WSRW a couvert à travers des articles publiés sur son site web depuis 2013 :
KLP, Norvège, excluant Total (- et réintroduisant Total -), Agrium, Glencore
Les Fonds AP, Suède, excluant Agrium et Incitec Pivot.
Storebrand, Norvège, excluant Total, Agrium, PotashCorp et Incitec Pivot.
United Methodist Church, États-Unis, excluant PotashCorp, Agrium, Incitec Pivot Ltd, OCP SA, Glencore Plc
PGB, Pays-Bas, excluant l'OCP
Fonds norvégien de retraite du gouvernement, Norvège, excluant San Leon Energy et recommandant l'exclusion de Innophos Holdings.

    
Actualités:

19.07 - 2017 / 19.07 - 2017Un tribunal civil suit un militaire contre des militants sahraouis
14.07 - 2017 / 14.07 - 2017Le Sahara Occidental gagne le cas du cargo en Afrique du Sud
14.07 - 2017 / 05.07 - 2017Stop aux négociations commerciales UE-Maroc sur le Sahara Occidental!
14.07 - 2017 / 14.07 - 2017Siemens est inconstant dans son soutien aux occupations militaires
06.07 - 2017 / 06.07 - 2017Le solaire du Sahara Occidental opérationnel en 2018
03.07 - 2017 / 03.07 - 2017La chine intéressée par la recherche pétrolière au Sahara Occidental ?
03.07 - 2017 / 03.07 - 2017Le Dura Bulk décharge le sable sahraoui à Tenerife
01.07 - 2017 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
22.06 - 2017 / 22.06 - 2017Le Polisario aux Cies maritimes : d'autres arraisonnements à venir
20.06 - 2017 / 20.06 - 2017La Cie maritime de l'Ile de Man sort le Sahara Occidental
16.06 - 2017 / 16.06 - 2017Nouveau rapport : les Cies qui transportent le minerai du conflit
15.06 - 2017 / 15.06 - 2017Les Sahraouis gagnent le 1er tour dans le dossier judiciaire
15.06 - 2017 / 15.06 - 2017Les Wisby continuent à alimenter l'occupation du Sahara Occidental
12.06 - 2017 / 12.06 - 2017Une banque suédoise exclut l'industrie des phosphates sahraouis
06.06 - 2017 / 06.06 - 201715 questions à Atlas Copco : zéro réponse
04.06 - 2017 / 04.06 - 2017Le gouvernement marocain confirme la sortie de Glencore de Foum Ognit
02.06 - 2017 / 02.06 - 2017Ballance : une cargaison controversée pour remplacer le navire retenu
30.05 - 2017 / 30.05 - 2017Le Pacte mondial élimine l'affaire Vigeo Eiris de son propre fait
30.05 - 2017 / 30.05 - 2017Manifestations à Palma de Majorque contre les importations de sable
30.05 - 2017 / 30.05 - 2017Sahara Occidental: réponses de l'UE sur les négociations commerciales?
25.05 - 2017 / 25.05 - 2017Le navire pour le Canada avec des minéraux de conflit a été libéré
18.05 - 2017 / 18.05 - 2017Le jugement relatif au fret de la Nouvelle-Zélande pour le 9 juin
18.05 - 2017 / 18.05 - 2017Un navire danois et sa cargaison de pillage coincée à Panama
12.05 - 2017 / 12.05 - 2017L'UE veut ignorer l'arrêt de la Cour de justice sur le Sahara
11.05 - 2017 / 11.05 - 2017Glencore sort du Sahara Occidental
11.05 - 2017 / 11.05 - 2017Enel considère son implication au Sahara occupé comme non politique
04.05 - 2017 / 04.05 - 2017 Ballance Agri-Nutrients admet être l'acheteur du fret saisi
04.05 - 2017 / 04.05 - 2017La vidéo du navire saisi
03.05 - 2017 / 03.05 - 2017Un pilleur en route vers la Nouvelle-Zélande retenu en Afrique du Sud
03.05 - 2017 / 03.05 - 2017Des États appellent à l'autodétermination sahraouie au Conseil des DH




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Polémique à la COP22 - L'énergie verte marocaine utilisée pour piller

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

À la COP22, faites attention à ce que vous lirez sur les efforts du Maroc en matière d'énergie renouvelable. Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Le 17 février 2013, dans une parodie de justice, un tribunal militaire marocain a condamné 25 citoyens sahraouis à des peines de prison incroyablement lourdes. Aidez à libérer les 25 de Gdeim Izik.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi