Pourquoi WSRW refuse de participer à la consultation UE sur le Sahara
Le département des affaires étrangères de l'UE a invité WSRW à prendre part à un processus de consultation concernant les négociations commerciales UE-Maroc couvrant le Sahara Occidental. Bien qu'en principe toujours ouvert au dialogue, WSRW a dû décliner.
Imprimez cette page    
"Western Sahara Resource Watch souhaite maintenir un dialogue étroit avec toutes les institutions de l'UE et les États membres, comme nous l'avons fait au cours de la dernière décennie. Nous continuerons à le faire à l'avenir. néanmoins pour la première fois, nous avons refusé une proposition de rencontre avec le service européen pour l'action extérieure" a déclaré Sylvia Valentin, présidente de Western Sahara Resource Watch.

Elle a expliqué que ce sont des circonstances exceptionnelles. WSRW est préoccupé par le manque de clarté sur le but de la réunion, considérant qu'un accord avec le Maroc a déjà été paraphé, et que l'organe représentatif du peuple du Sahara Occidental n'a pas été invité à discuter formellement de son consentement à un accord qui couvre le territoire du Sahara Occidental.

"Par souci de transparence, WSRW souhaite publier sa correspondance au SEAE en expliquant pourquoi nous n'avons pas pu accepter l'invitation", déclare S. Valentin.

Retrouvez le dernier courrier de WSRW au SEAE ci-dessous, envoyé le 5 février 2018.


Thank you for your reply. We very much appreciate your invitation, yet regretfully, we will have to decline. Please allow us to elaborate – as we presume that in the spirit of consultation, we can at least state our reservations.

While the exercise of consulting concerned stakeholders is laudable, we fail to see the purpose of such a process given the current state-of-affairs.

The Court of Justice of the European Union established in its judgment of 21 December 2016 that consent of the representatives of the people of the territory must be obtained. From what we understand, the negotiations with the Government of Morocco are now finished, and the agreed text has been initialed. The Government of Morocco does not represent the people of the territory. It is clear that no consent has been received, as the Court required. We do not see the point of any consultation on a deal that lacks the approval of the people of the territory. On that, we refer to the letter of Saharawi CSOs unanimously condemning the EEAS and Commission’s approach thus far.

That this process is supposedly centered on “the socio-economic development of the people living in Western Sahara” is furthermore remarkable, as that line of argumentation was found to be invalid by the Court. Article 106 underscores that there is no need to determine the benefits of the implementation of an agreement – what is important is that the people of the territory have consented to it. Please also note the difference between the concepts of the people of the territory – the original inhabitants - versus the people living in the territory; at present that consists of a large majority of Moroccans that were attracted to locate to Western Sahara by financial and economic incentives created by the Moroccan government.

WSRW does not want to contribute to what appears to be an attempt to legitimize a process whereby an agreement covering a territory’s resources is initialed with a Government that has no legal claim to the territory, without as much as asking the people of that territory whether they agree or not at an appropriate time: namely before the start of the negotiation process.

Accordingly, as it stands, we will respectfully have to decline. Should the EEAS and Commission consider an approach that is in line with the people of Western Sahara’s right to self-determination and in respect of their right to consent, we will be happy to meet.

Kind regards,
Sara Eyckmans


Puisque vous êtes là ...
Le travail de WSRW est lu et utilisé plus que jamais, et notre situation financière est difficile. Notre travail prend du temps, du dévouement et de la rigueur. Nous le faisons parce que nous croyons que c'est important - et nous espérons que vous participerez aussi. Vous qui lisez notre site ou nous aimez sur Facebook, si vous contribuez à notre travail - par 3, 5, 27€ ... ce que vous pouvez - l'avenir de WSRW sera beaucoup plus sûr. Ici vous pouvez faire un don à WSRW en moins d'une minute..


    

Haut de page
Actualités:

06.07 - 2018 / 06.07 - 2018Le PE soutient l'autodétermination - scission sur l’arrêt de la CJUE
05.07 - 2018 / 05.07 - 2018Berlin sceptique - trompé par la Commission européenne
04.07 - 2018 / 04.07 - 2018Les Sahraouis contre les plans commerciaux de l'UE pour le Sahara
04.07 - 2018 / 04.07 - 2018C'est ainsi que la Commission européenne viole la décision de la CJUE
04.07 - 2018 / 04.07 - 2018Le Maroc exige deux fois plus d'argent pour la pêche de l'UE au Sahara
04.07 - 2018 / 04.07 - 2018Le PE critique l'approche de la Commission au Sahara Occidental
28.06 - 2018 / 28.06 - 2018Maersk lâche les transports du minerai litigieux du Sahara occupé
28.06 - 2018 / 28.06 - 2018Nouvelle action en justice Polisario contre accord de pêche UE-Maroc
28.06 - 2018 / 28.06 - 2018Polisario / Conseil UE devant la Cour : accord aérien avec le Maroc
28.06 - 2018 / 28.06 - 2018Nouveau livre sur le pillage du Sahara Occidental
25.06 - 2018 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
17.06 - 2018 / 17.06 - 2018La CE trompe les États de l'UE sur les échanges avec le Polisario
16.06 - 2018 / 16.06 - 2018Ici, la Commission européenne ment sur WSRW - et 93 autres groupes
11.06 - 2018 / 11.06 - 2018Comment la Commission veut traiter le commerce du Sahara Occidental
11.06 - 2018 / 11.06 - 2018Manifestation des Sahraouis devant la Commission européenne
03.06 - 2018 / 03.06 - 2018Des investisseurs black-listent Nutrien du fait du Sahara Occidental
26.05 - 2018 / 26.05 - 2018Exclusif : les groupes marocains consultés par l'UE
26.05 - 2018 / 26.05 - 2018La Commission européenne ferme les yeux sur l'arrêt Sahara Occidental
03.05 - 2018 / 03.05 - 2018Chameaux : les chercheurs se déplacent du Sahara Occidental au Maroc
24.04 - 2018 / 24.04 - 2018Nouveau rapport : le contentieux du phosphate au Sahara Occidental
18.04 - 2018 / 18.04 - 2018Fin de la vente aux enchères de la saisie de phosphate du Sahara
18.04 - 2018 / 18.04 - 2018Accord de pêche : le Polisario saisira la justice contre le Conseil UE
18.04 - 2018 / 18.04 - 2018L'UE négociera l'accord de pêche avec le Maroc, Sahara inclus
15.04 - 2018 / 15.04 - 2018Triche sur les bailleurs de la conférence chameau au Sahara occupé
15.04 - 2018 / 15.04 - 2018Une étude ONU projets énergie verte du Maroc mauvaise en géographie
30.03 - 2018 / 30.03 - 2018UE et la reconnaissance
21.03 - 2018 / 21.03 - 2018La Commission européenne veut pêcher au Sahara Occidental
21.03 - 2018 / 21.03 - 2018L'OPEP considère-t-elle le Sahara Occidental comme partie du Maroc ?
10.03 - 2018 / 10.03 - 2018Kosmos Energy maintient la propagande après sa sortie du Sahara
03.03 - 2018 / 03.03 - 2018Confirmé : Innophos, client clé du phosphate de Sahara Occidental




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls: affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Il n'est pas facile de suivre toutes les différentes procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des trois cas à la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi