Chameaux : les chercheurs se déplacent du Sahara Occidental au Maroc
camel.jpg

Le réseau international de recherche sur le chameau, ISOCARD, a demandé à ses partenaires marocains de déplacer le lieu de sa prochaine conférence du Sahara Occidental au Maroc.
Mis à jour le: 03.05 - 2018 18:18Imprimez cette page    
ISOCARD, la Société internationale de recherche et de développement sur les camélidés, avait annoncé cette année qu'elle accueillait sa conférence triennale à El Aaiun, la capitale du Sahara Occidental occupé. La conférence avait invité ses 260 membres à participer à un programme avec des experts internationaux renommés en matière de chameaux.

WSRW le 27 mars a contacté l'organisation, demandant que la conférence soit déplacée dans une ville au Maroc proprement dite. WSRW a demandé si l'organisation avait été informée que ses partenaires marocains envisageaient d'accueillir la conférence en dehors des frontières internationales du Maroc.

ISOCARD a maintenant répondu qu'elle a chargé ses partenaires marocains de changer le lieu de la conférence, et que la question devrait être réglée dans un délai d'un mois. Lisez leur réponse complète ci-dessous.

Western Sahara Resource Watch salue la décision d'ISOCARD.

"Nous exprimons notre pleine compréhension de la situation difficile à laquelle ISOCARD a dû faire face suite à la décision de ses partenaires marocains de localiser l'événement au Sahara Occidental", a déclaré Sara Eyckmans de Western Sahara Resource Watch, en remerciant ISOCARD pour sa solution rapide et constructive.

Au cours des dernières années, à la suite de négociations autour d'un accord d'indication géographique avec l'Union européenne, le Maroc a commencé à appliquer ce que l'on appelle les indications géographiques au lait de chamelle et au fromage de chamelle originaires du Sahara Occidental. Ceci est problématique, en soulignant que le gouvernement du Maroc utilise spécifiquement le secteur des chameaux au Sahara Occidental pour obtenir l'acceptation politique de ses revendications illégitimes sur le territoire.

L'organisateur hôte de l'ISOCARD est l'Institut marocain Agronomique et Vétérinaire Hassan II, basé à Rabat et responsable de la logistique de la conférence. A ce jour, l'appel à résumés et la présentation de la conférence ISOCARD continuent à faire référence à "Laayoune" (orthographe française d'El Aaiun) comme lieu de la conférence. La documentation localise encore Laayoune au Maroc, au lieu du Sahara Occidental. WSRW pense que cette information sera bientôt modifiée.

La documentation de la conférence a déjà été modifiée. Jusqu'à récemment, il bénéficiait du soutien financier de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et de l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE). Cependant les deux organisations ont écrit à WSRW qu'elles n'ont rien à voir avec la conférence au Sahara Occidental. Les noms de la FAO et de l'OIE ont été supprimés du matériel de conférence disponible. Voir ci-dessous les captures d'écran de la documentation de la conférence : la capture d'écran à gauche a été prise mi-avril 2018, la capture d'écran à droite a été prise le 3 mai 2018.

Au nom des membres du Conseil exécutif de l'ISOCARD, je voudrais exprimer nos sincères salutations. Je transmets cet email à tout le Conseil Exécutif d'ISOCARD. Sur la base de vos lettres date le 27 mars 2018, je voudrais expliquer ce qui suit :

1 : ISOCARD est une société non politique (www.ISOCARD.Net, constitution d'ISOCARD).

2 : Selon la Constitution d'ISOCARD, l'une des tâches principales du Conseil exécutif est de choisir le pays hôte de la conférence plutôt que la ville.

3:  Votre lettre datée du 27 mars a été transmise le même jour à tous les membres du Conseil exécutif pour discussion.

4 : Le Conseil exécutif a discuté de votre message distingué et a voté oui pour changer la ville actuelle et choisir une autre ville (qui doit être grande et avoir un aéroport international).

5 : Une lettre a été envoyée à l'organisateur hôte pour changer la ville actuelle en une autre ville dans un délai d'un mois.



12 avril 2018                                                                                                  3 mai 2018                        

isocard_-faooie300.jpg
who_organises-fao-oie-red300.jpg


Puisque vous êtes là ...
Le travail de WSRW est lu et utilisé plus que jamais, et notre situation financière est difficile. Notre travail prend du temps, du dévouement et de la rigueur. Nous le faisons parce que nous croyons que c'est important - et nous espérons que vous participerez aussi. Vous qui lisez notre site ou nous aimez sur Facebook, si vous contribuez à notre travail - par 3, 5, 27€ ... ce que vous pouvez - l'avenir de WSRW sera beaucoup plus sûr. Ici vous pouvez faire un don à WSRW en moins d'une minute..


    

Haut de page
Actualités:

03.05 - 2018 / 03.05 - 2018Chameaux : les chercheurs se déplacent du Sahara Occidental au Maroc
24.04 - 2018 / 24.04 - 2018Nouveau rapport : le contentieux du phosphate au Sahara Occidental
18.04 - 2018 / 18.04 - 2018Fin de la vente aux enchères de la saisie de phosphate du Sahara
18.04 - 2018 / 18.04 - 2018Accord de pêche : le Polisario saisira la justice contre le Conseil UE
18.04 - 2018 / 18.04 - 2018L'UE négociera l'accord de pêche avec le Maroc, Sahara inclus
15.04 - 2018 / 15.04 - 2018Triche sur les bailleurs de la conférence chameau au Sahara occupé
15.04 - 2018 / 15.04 - 2018Une étude ONU projets énergie verte du Maroc mauvaise en géographie
30.03 - 2018 / 30.03 - 2018UE et la reconnaissance
21.03 - 2018 / 21.03 - 2018La Commission européenne veut pêcher au Sahara Occidental
21.03 - 2018 / 21.03 - 2018L'OPEP considère-t-elle le Sahara Occidental comme partie du Maroc ?
10.03 - 2018 / 10.03 - 2018Kosmos Energy maintient la propagande après sa sortie du Sahara
03.03 - 2018 / 03.03 - 2018Confirmé : Innophos, client clé du phosphate de Sahara Occidental
02.03 - 2018 / 02.03 - 2018Que fait HeidelbergCement au Sahara Occidental occupé ?
01.03 - 2018 / 01.03 - 2018La compagnie maritime des Bermudes abandonne le Sahara Occidental
28.02 - 2018 / 28.02 - 2018L'Afrique du Sud contre le pillage du Sahara Occidental
28.02 - 2018 / 28.02 - 2018L'UE et le Maroc annoncent un partenariat de pêche durable
28.02 - 2018 / 28.02 - 2018Le PE condamne les pourparlers de la Commission sur le Sahara
28.02 - 2018 / 28.02 - 2018Le Polisario est ouvert à des négociations UE - Sahara Occidental
28.02 - 2018 / 28.02 - 2018Les réfugiés sahraouis célèbrent la victoire à la Cour européenne
28.02 - 2018 / 28.02 - 2018La Cour de l'UE arrête l'accord de pêche UE-Maroc au Sahara Occidental
24.02 - 2018 / 24.02 - 2018La Cour Sud-africaine nie au Maroc la propriété du P sahraoui
24.02 - 2018 / 24.02 - 2018Les États membres de l'UE sont en désaccord sur les engrais toxiques
24.02 - 2018 / 24.02 - 2018Vigeo Eiris revient sur une fausse déclaration
20.02 - 2018 / 20.02 - 2018Des eurodéputés préoccupés par le rapport à la loi de la Commission
20.02 - 2018 / 20.02 - 2018La Suède votera contre les négociations sur l'accord de pêche UE-Maroc
09.02 - 2018 / 09.02 - 2018Les études se poursuivent sur le bloc de Kosmos Energy
09.02 - 2018 / 09.02 - 2018Kosmos et Cairn se sont retirés du Sahara Occidental
09.02 - 2018 / 09.02 - 2018Pourquoi WSRW refuse de participer à la consultation UE sur le Sahara
05.02 - 2018 / 05.02 - 2018Condamnation unanime de la Commission UE par des groupes du Sahara
05.02 - 2018 / 05.02 - 2018L'UE fait un accord sur le Sahara qui viole le jugement de sa cour




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Pour les nuls: affaires judiciaires de l'UE sur le Sahara Occidental

tn_law_hammer.jpg

Il n'est pas facile de suivre toutes les différentes procédures judiciaires relatives au Sahara Occidental. Par souci de clarté, voici un aperçu des trois cas à la Cour de justice de l'Union européenne.
Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi