Une entreprise australienne nie l’existence du Sahara Occidental
john_watson_chair_and_julian_segal_ceo_610.jpg

"Il n'y a pas de pays appelé Occidental Sahara," a dit Incitec Pivot à Australian Associated Press. Cette déclaration suit l'intervention d'une ancienne sénateur australienne à l'Assemblée Générale de la compagnie, dénonçant ce commerce.

Lire aussi le communiqué de presse: Le superphosphate australien n’est pas si super
Mis à jour le: 17.09 - 2008 22:18Imprimez cette page    
Le Sahara Occidental a été considéré par l'ONU depuis le début des années 60. Malgré cela le PDG de la compagnie d'engrais australienne Incitec Pivot, Julan Segal (à droite) nie son existence. Bien qu'il soutienne l'occupation marocaine du Sahara Occidental en appelant le secteur occupé "marocain" et bien que sa société finance l'occupation en achetant sa roche de phosphate, il affirme à l’Australian Associated Press « ne pas être impliqué en politique ».

Voyez l’article de l’Australian Associated Press, publié par le Sydney Morning Herald (en anglais).

Durant l'assemblée des actionnaires d'Incitec Pivot le 5 septembre, de nombreux activistes de l'Australian Western Sahara Association (AWSA) ont manifesté contre les actions illégales d'Incitec. L'AWSA a réclamé qu’Incitec et les autres d'importateurs des phosphates originaires du Sahara Occidental cessent la dite importation illégale.

Durant cette assemblée des actionnaires, l'ex-sénateur australien Lyn Allison a demandé à M. Watson si le conseil avait considéré le risque d'importer des phosphates originaires d'un territoire occupé. "Ces transactions avec des territoires occupés", a dit Mme Allison, " sont considérées comme illégales par les lois internationales".

M. Watson a dit être enchanté de compter sur Mme Allison mais que ce n'était pas le lieu approprié pour parler du sujet.

Par la suite, le PDG d'Incitec, Julian Segal, a déclaré aux journalistes qu'Inictec importe des phosphates du Maroc. "Aucun pays appelé Sahara Occidental n'existe", a t’il déclaré. "Nous importons des phosphates du Maroc. Une partie de ces phosphates pourraient provenir du Sahara Occidental."

"L'important est que nous ne sommes pas politiques, nous faisons seulement des affaires. Ce que nous avons à faire c'est de nous acquitter très clairement des lois des pays dans lesquels nous agissons, et je peux assurer que nous exécutons scrupuleusement des lois qui règlent ce type de situations."

M. Segal a aussi affirmé que la demande d'engrais peut poursuivre sa tendance à la hausse, étant donnée la demande globale d'aliments au niveau mondial.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi