“Suspendez l’achat illégal des phosphates du Sahara Occidental occupé”
mani_foret_07_front.jpg

Plus de 300 personnes ont manifesté à Huelva pour dénoncer la spoliation des phosphates sahraouis de la part de l'entreprise locale FMC Foret. Avec des slogans comme "Foret, fait attention, le Sahara se vend pas", ou "Où est elle, elle ne se voit pas, la décence de Foret", la société a voulu exprimer son rejet absolu des opérations illégales de FMC Foret et Ership, S.A., en exigeant la cessation immédiate des dites activités.
Mis à jour le: 14.10 - 2008 20:31Imprimez cette page    
Autour de 12h30 le samedi 19 avril, plus de 300 personnes (Espagnols et Sahraouis) originaires de différents endroits d’Espagne, sont parties du Quai du Levant (Muelle de Levante) dans l'Avenue des Palmiers (Avenida de Las Palmeras), vers les installations de FMC Foret dans l'Avenue Francisco Montenegro, dans le parc industriel de Huelva.

Vêtus de combinaisons et de blouses blanches, les manifestants sont arrivés aux portes de la fabrique, où ils ont demandé d’accéder à l'enceinte pour réaliser une "inspection sociale". Devant le refus attendu de l’agent de sécurité, ils ont exprimé le rejet catégorique des activités de Foret. Finalement, Francisco Barbas, professeur de la Faculté de Sciences du Travail de l'Université de Huelva, a procédé à la lecture d’un communiqué, qui est été remis au vigile pour qu’il parvienne à D. Miguel Martínez, à Directeur de l'usine de FMC Foret à Huelva.

Cliquez ici pour télécharger le communiqué (en espagnol).

Déclarations (en espagnol) de Javier García Lachica, Coordonnateur International de WSRW, dans le programme de radio "signaux de fumée" ("señales de humo") :






Audio publié à Más Voces : www.masvoces.org

Voir photos et vidéos:
























    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi