Deux vaisseaux en route vers la Nouvelle-Zélande
Deux navires en gros remplis de phosphates du Sahara Occidental occupé vont arriver dans les semaines prochaines en Nouvelle-Zélande.
Mis à jour le: 28.10 - 2008 16:47Imprimez cette page    
Un des navires - Tenshu Maru (numéro IMO 9317080) - est destiné au producteur d’engrais Ballance Agri-Nutrients. Tenshu Maru est apparemment géré par la compagnie maritime des Philippines Astro Shipmanagement de Cebu City.

L’autre, Alam Sempurna (numéro IMO 8312071), est pour l’importateur Ravensdown, et il est géré/possédé par la compagnie Malaisienne Pacific Carriers.

L’arrivée du Tenshu Maru est estimée à Northport (Marsden Point), au quai MP1, le 31 octobre, pour décharger les roches de phosphate. Il est estimé qu’il continue la 1er novembre. Le navire arrivera à Tauranga le 1er novembre, continuera vers Timaru Point le 3, où il arrivera le 5, avant de continuer vers le sud le 6. Il atteindra son dernier port, Southport (Bluff) le 7 novembre, avant de finir de décharger le 8.

L’arrivée du navire Alam Sempurna est estimée à Port de Napier le 9 novembre, avant de continuer vers Lyttleton le 11. Selon les informations d’arrivées du Napier, il est supposé venir de "Laayoune, Maroc". Cependant, selon le gouvernment du Nouvelle-Zélande et selon le reste de la communauté internationale Laayoune - ou El Aaiun – comme cela s’écrit correctement, ne fait pas partie du Maroc.

Après Napier, le Alam Sempurna atteindra le port de Lyttleton le 12 novembre 2008.

Le phosphate est expédié hors du Sahara Occidental au mépris des souhaits et des intérêts du peuple sahraoui. Le Maroc gagne des milliards de dollars par an de l’industrie du phosphate dans le pays qu’il occupe depuis 1975. Un tel commerce est en violation de l’opinion légale des Nations Unies depuis 2002. Trois compagnies maritimes ont annoncé au cours de l’année dernière qu’elles ne feraient plus de transports de phosphate, par préoccupation éthique.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi