Diamant de Conflit
white_diamond5_3940_610.jpg

La compagnie néo-zélandaise Ballance Agri-Nutrients a de nouveau acheté de la roche de phosphate d’une société d’état marocaine de phosphate au Sahara Occidental occupé. Le chargement est arrivé le 3 décembre 2008, dans un navire géré par des Israéliens, le 'White Diamond'.
Mis à jour le: 13.01 - 2009 20:11Imprimez cette page    
Ballance Agri-Nutrients a depuis plusieurs années acheté des phosphates provenant du Sahara Occidental occupé, auprès de la puissance d’occupation illégale du territoire.

Un tel commerce est clairement une violation du droit international, comme exposé par l’ONU en 2002.

C’est en outre fortement contraire à l’éthique. Le Maroc refuse de se retirer du territoire qu’il a illégalement occupé en 1975. Une majorité du peuple sahraoui vit en exil depuis le début de cette occupation, et plus de 500 Sahraouis ont disparu. Human Rights Watch (observatoire pour les droits de l’Homme), dans un rapport du 19 décembre 2008, décrit les très dures conditions faites aux droits de l’Homme dans les territoires occupés. L’ONG américaine Freedom House classe le Sahara Occidental occupé comme l’une des sociétés les plus répressives du monde et compare la situation à celle du Zimbabwe.

Néanmoins, Ballance Agri-Nutrients continue ses importations illégales. Les achats sont faits auprès de la compagnie d’état marocaine appelée OCP, en dépit du fait qu’aucun état ne reconnaisse les revendications du Maroc sur le Sahara Occidental. OCP a mis à la porte la plupart des ouvriers indigènes en 1975, quand le Maroc a pris le contrôle des mines. Ces ouvriers ont rapidement été remplacés par des colons marocains.

"Nous recommandons fortement à Ballance Agri-Nutrients de suivre les principes fondamentaux de la responsabilité sociétale, et de trouver immédiatement d’autres sources pour ses importations de phosphate » a déclaré Cate Lewis, coordinatrice internationale de Western Sahara Resource Watch.

"Le soutien à un pouvoir d’occupation illégal en violation du droit international, alors que la population locale ne gagne rien du pillage, mais au contraire est soumises aux plus dures formes de tortures, est hautement contraire à la morale. Aussi longtemps qu’il y a un conflit au Sahara Occidental, et que le Maroc maintient sa présence, aucune compagnie ne devrait s’approvisionner des phosphates de ce territoire » dit Lewis.

Le Maroc gagne des milliards de dollars de cette industrie chaque année, alors que le peuple sahraoui proteste contre ce commerce.

Les photos du navire 'White Diamond' ci dessous ont été prises dans le port de Tauranga, en Nouvelle Zélande, le 3 Décembre 2008. À droite du navire, vous pouvez voir une partie de l’usine de Ballance Agri-Nutrients.

'White Diamond' est géré par la compagnie israélienne Ofer Ships, navigue sous pavillon Libérien, est a le numéro IMO 9330666.

white_diamond1_609.jpg

white_diamond5_3940_609.jpg

white_diamond3_3970_609.jpg

white_diamond2_3977_609.jpg

white_diamond4_3956_609.jpg

white-diamond.jpg

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi