Dadach: le statut avancé porte atteinte aux droits du peuple sahraoui
daddach_02.jpg

Lors de sa visite à Santa Cruz de Tenerife, le prix Rafto des Droits de l'homme a durement critiqué les investissements européens au Sahara Occidental à travers du Gouvernement Canarien, ils sont "irresponsables et lamentables".
Mis à jour le: 13.01 - 2009 20:29Imprimez cette page    
Le service de communication sahraoui des canaries (SCSC) a eu l’opportunité de s’entretenir récemment avec Sidi Mhamed Daddach, connu comme le "Nelson Mandela" sahraoui et récompensé du prix Rafto des droits de l’Homme.

Dans l’entretien, Daddach a critiqué durement la politique economique que deploit l’Union Européenne à l’égard du Maroc à travers dudit Statut Avancé et des investissements prévus pour ce pays à travers le gouvernement canarien.

Comme il a été mentionné en d’autres occasions, le Statut Avancé qui est négocié entre l’UE et le Maroc ne fait aucune mention de l’exclusion du Sahara Occidental. En ce sens, Daddach a déclaré à SCSC que « pour nous c’est un statut illégal parce qu’il porte clairement atteinte aux droits du peuple sahraoui et lèse la souveraineté du territoire du Sahara Occidental. Par conséquent je le considère comme nul, parce qu’il ne respecte pas le droit international. L’Europe ne peut permettre le vol et la spoliation permanents des richesses de notre territoire ».

Comme on se souvient, au mois de décembre, le président de la RASD, Mhamed Abdelaziz, a rencontré la Commissaire des Relations Extérieures de l'Union Européenne, Benita Ferrero-Waldner. M. Abdelaziz a exposé à MM. Ferrero-Waldner que « de la même manière que, dans l’accord de libre-échange avec le Maroc les États-Unis ont exclu expressément le territoire du Sahara Occidental, parce que son occupation n’est pas reconnue par le droit international, l’union européenne doit agir de façon similaire durant ses négociations autour d’un statut avancé avec le Maroc. »

De la même manière, M. Daddach a exprimé son rejet le plus absolu des plans du Gouvernement Canarien de réaliser des investissements des fonds de l'UE dans les territoires occupés par le Maroc. "N'importe quel investissement dans les zones occupées", a déclaré Daddach, "ne fait que perpétuer l'affrontement entre le Front Polisario et le Maroc sur le long conflit du Sahara Occidental. Il me semble que c'est une décision irresponsable et lamentable". Il a ajouté que "le Gouvernement des Canaries devrait corriger ce type de comportement. »

Pour télécharger l’entretien complet (en espagnol, 149KB) :

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi