FMC Foret, entreprise sans scrupules
atraque_090313.jpg

Les entreprises ne comprennent pas l'éthique. Ership y FMC Foret est de celles-là. De retour à la continuité des violations des droits humains au Sahara Occidental, l'entreprise chimique espagnole continue son business, c'est-à-dire, de faire des affaires, peu importent qu’elles soient licites ou non.
Mis à jour le: 25.03 - 2009 16:15Imprimez cette page    
WSRW a appris que le bateau Sac Flix, appartenant à Ership, S.A., a accosté le 13 mars au quai 27 cité de Palos du port de Huelva, venant d’El Aaiun au Sahara Occidental et transportant plus de 15000 tonnes de phosphates provenant des mines sahraouies de Bu Craa.

sac_flix_foret.jpg Le destinataire de cette cargaison n’est autre que l’entreprise chimique FMC Foret, appartenant au groupe nord-américain FMC Corporation.

Avec ce type d’opérations illégales, dépourvues du minimum éthique, FMC Foret est en train de financer l’occupation marocaine. En effet, 15000 tonnes de phosphate, à 400 dollars la tonne, permettront aux autorités marocaines d’engranger près de 6 millions de dollars de bénéfice.

Western Sahara Resource Watch a dénoncé l’attitude complice de cette entreprise espagnole, dans une lettre adressée au président de FMC Foret, Francisco Javier Carratalà Alastruey.

ic_carratala.jpg « Par ces importations de phosphates, FMC Foret persiste à afficher clairement son appui à l’occupation illégale du Sahara Occidental par le Maroc » affirme Javier García Lachica, de WSRW section espagnole. Il rappelle par ailleurs à M. Carratalà que « les autorités marocaines qui vendent les phosphates sont celles-là mêmes qui oppriment les populations sahraouies »

Les acquisitions illégales de phosphates de la part de FMC Foret ont été dénoncées à plusieurs reprises par WSRW sans que cette entreprise n’ait la moindre intention de s’interroger sur l’aspect légal et éthique de ses activités.

WSRW considère que FMC Foret est clairement responsable de la perpétuation de l’occupation marocaine illégale du Sahara Occidental et contribue à empêcher le déroulement du processus de négociation initié par l’ONU entre le Front POLISARIO et le Maroc » conclut M. García Lachica dans sa lettre.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi