Des navires arraisonnés au Sahara Occidental
2 navires, un espagnol et un capverdien, ont été arraisonnés par les gardes-côtes marocains après une pêche illégale au Sahara Occidental.
Mis à jour le: 26.06 - 2009 01:10Imprimez cette page    
Selon plusieurs sources dans les médias espagnols et français, deux navires ont été arraisonnés par les gardes-côtes Marocains le 20 juin 2009.

Ils étaient d’origine du Cap-Vert et d’Espagne.

Selon les informations des médias espagnols, le navire 'Nuevo Fransisco Javier', basé à Arguineguin, Grande Canarie, a un équipage de 7 marins des Iles Canaries et de 2 marocains.

Le navire espagnol pêche possède une licence de pêche conformément à l’accord de coopération UE/Maroc dans le domaine de la pêche, et va devoir s’acquitter d’une amende avant de repartir. Le quotidien 20 minutos mentionne que le montant de l’amende est de 20 000 euros. La cargaison a été confisquée.

Le navire capverdien, le 'Martins Fonseca', a un équipage de 17 membres, tous de nationalité capverdienne, selon l’AFP.

Ils ont été arraisonné parce qu’ils pêchaient dans une zone interdite, selon une source du port de Dakhla à qui l’AFP a parlé.

Après avoir été arraisonnés, les navires ont été conduits au port de Dakhla, où les deux navires et leur équipage sont actuellement détenus.

Les articles les médias espagnol et français ne mentionnent pas le fait que l’accord de pêche EU/Maroc est lui même illégale selon le droit international. Le Maroc n’a pas le droit de délivrer des permis de pêche au Sahara Occidental, qui est sous occupation marocaine. Le Sahara Occidental est traité comme une question coloniale non résolue par l’ONU.

L’ancien Secrétaire Adjoint aux Affaires Juridiques de l’ONU, M. Hans Corell a conclu en l'illégalité de l’accord de pêche. Lire son opinion ici.



    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi