Aujourd'hui à l’UE : débat public, nouvel avis sur la pêche au Sahara
Depuis juillet 2009, un avis juridique rédigé par le service juridique du Parlement Européen est tenu secret du grand public. Ce texte extraordinaire conclut que la pêche européenne sous sa forme actuelle doit s’arrêter.
Mis à jour le: 28.01 - 2010 16:59Imprimez cette page    
Les onze pages de l’avis juridique exhortent l’UE à respecter les souhaits et intérêts du peuple Sahraoui, et épinglent les très critiquées déclarations de la Commission Européenne sur la pêche européenne dans le territoire.

Aujourd'hui, jeudi 28 janvier, pour la première fois, l’avis va être publiquement débattu et présenté. Le débat aura lieu à la Commission Pêche du Parlement Européen.

L’analyse a été faite à la demande du comité de développement du Parlement Européen.

L’UE Pêche dans les eaux au large du Sahara Occidental occupé depuis 2007.
L’UE paye les permis au gouvernement Marocain, alors qu’aucun état au monde ne reconnaît de souveraineté au Maroc sur le Sahara Occidental, et que le Maroc n’a jamais émis de revendication sur les eaux au large du territoire. L’accord de pêche UE/Maroc est considéré comme un soutien politique à l’occupation illégale du Maroc dans le territoire.

Le 30 décembre 2009, 25 organisations Sahraouies ont envoyé une lettre à la commission européenne, et souligné que le peuple Sahraoui n’avait jamais été consulté sur la pêche européenne dans leur pays. Le Front Polisario, le mouvement Sahraoui de libération, a déclaré la même chose à plusieurs reprises.

Western Sahara Resource Watch demande que la pêche au Sahara Occidental s’arrête immédiatement. Pour en savoir plus sur cette pêche Européenne immorale, voir les pages Web de la campagne de WSRW. www.fishelsewhere.eu.


Pour toutes questions et commentaires :

Sara Eyckmans
Coordinatrice internationale WSRW
tel (+32) 475 458695
sara.eyckmans@ gmail.com

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi