WSRW demande l’arrêt des importations Scandinaves d’huile de poisson
La télévision nationale Suédoise a révélé cette semaine comment l’huile de poisson provenant du Sahara Occidental occupé est secrètement vendue sur le marché Scandinave. Western Sahara Resource Watch et l’ancienne députée européenne Margot Kessler ont envoyé une lettre à la compagnie Allemande Cognis, demandant que leur filiale Norvégienne stoppe les importations non ethiques.
Mis à jour le: 21.03 - 2010 12:46Imprimez cette page    
La lettre ci-dessous a été envoyée à Cognis le 11 mars 2010.

Cognis GmbH
Att: PDG Antonio Trius
Objet : lettre ouverte sur les importations en provenance du Sahara Occidental par les filiales

M. Trius

Nous tenons à vous exprimer notre profonde préoccupation concernant les importations par l’une de vos filiales d'huile de poisson provenant du Sahara Occidental occupé.

Les importations ont été révélées par la Broadcasting Corporation suédoise. Le film documentaire montre comment la société norvégienne Napro Pharma importe des produits en provenance du territoire occupé, tout en refusant de divulguer les origines de l'huile de poisson à ses clients. La production télévisuelle est accessible www.svt.se/granskning.

Permettez nous de vous présenter en quoi nous pensons que ce commerce est hautement contraire à la déontologie et doit être évité par votre filial Norvégienne.

Le Maroc est une puissance d'occupation illégale au Sahara occidental. La Cour Internationale de Justice a établi en 1975 que le Maroc n’a pas de légitimité juridique dans ses revendications sur le Sahara occidental. La population Sahraouie restée dans les zones sous occupation Marocaine est soumise à de graves violations des droits de l'homme, telles que la torture, les disparitions forcées, les détentions arbitraires. Plus important encore, ils n'ont pas été autorisés à exercer librement leur droit à l'autodétermination par un référendum libre, juste et transparent. Ce droit a été établi par la résolution 1514 (XV) (1960) de l’Assemblée Générale de l'ONU et a depuis été soutenu par plus de 100 résolutions Onusienne. Le gouvernement de l'Allemagne est un fervent partisan du droit du peuple Sahraoui à l'autodétermination.

Le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination inclut, entre autres, le droit de souveraineté permanente sur ses ressources naturelles. La souveraineté permanente sur les ressources naturelles est un principe coutumier du droit international. De nombreuses résolutions du Conseil de Sécurité et de l'Assemblée générale des Nations Unies ainsi qu’un avis juridique de l’ancien sous-secrétaire général aux affaires juridiques, M. Hans Corell le 29 Janvier 2002, ont affirmé cette position (http://www.wsrw.org/files/dated/2009-05-21/avis_corell_2002.pdf). Comme les Sahraouis n'ont pas été en mesure d'exercer leur droit à l'autodétermination, et qu'ils n'ont pas été correctement consultés, le commerce avec le Maroc des ressources naturelles émanant du Sahara occidental est une violation du droit des sahraouis à la souveraineté permanente sur leurs ressources.

Ajoutés aux questions juridiques, les implications politique et éthique sont de graves préoccupations. Le gouvernement Norvégien a déclaré de telles activités comme « violations particulièrement graves de normes éthiques fondamentales parce qu’elles peuvent notamment renforcer les revendications de souveraineté du Maroc et contribuer ainsi à saper le processus de paix de l’ONU ». Le gouvernement Norvégien exhorte donc ses entreprises à ne pas s’impliquer dans les activités touchant au ressources naturelles au Sahara Occidental, ni dans le commerce des produits de ce territoire :
http://www.regjeringen.no/nb/dep/ud/tema/norgesfremme-og-kultursamarbeid/Norges-omdomme/Bedrifters-samfunnsansvar/Vest-Sahara.html?id=480822

Dans un article des pages Web de la Broadcasting Corporation Suédoise, il est évident que le dirigeant de l’entreprise Norvégienne Napro Pharma est conscient des ces aspects litigieux des importations provenant du Sahara Occidental, mais l’entreprise continue ses importations : http://svt.se/2.129375/1.1921578/vi_agerade_under_falsk_flagg?lid=puff_1920206&lpos=extra_2

Il est clair d’autre part que l’entreprise a caché à ses consommateurs le fait que l’huile de poisson vient du Sahara Occidental.

Nous pensons sincèrement qu’il n’est pas de l’intérêt de Cognis d’être associé à ce commerce ou avec le soutien de l’occupation du territoire du Sahara Occidental.

Nous pressons donc Cognis à considérer sérieusement ce sujet, et à donner immédiatement des instructions à sa filiale Norvégienne pour l’arrêt de l’importation des huiles de poissons en provenance du Sahara Occidental occupé.

Nous espérons que vous prendrez de telles mesures.

Sincères salutations,

Margot Kessler,
Ex-MEP, Allemagne


Sara Eyckmans
Coordinatrice internationale
Western Sahara Resource Watch
www.wsrw.org

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi