Norwatch : Arrêt des importations d’huile de poisson
L’importateur norvégien d’huile de poisson GC Rieber a annoncé aujourd’hui son arrêt de toutes les importations d’huile de poissons en provenance du Maroc et du Sahara Occidental. Comme leur plus gros client ne veut plus acheter ces huiles controversées, l’importateur a choisi de cesser tout nouveaux achats dans la région. Norwatch, le 14 avril 2010.
Mis à jour le: 15.04 - 2010 00:33Imprimez cette page    
Par Erik Hagen
Norwatch

Lire l’histoire dans les pages de Norwatch :
http://www.norwatch.no/201004141418/english/westernsahara/halts-imports-of-fish-oil.html

Norwatch suit le commerce de l’huile de poisson depuis 2006 – un commerce qui a lieu au mépris de recommandations du ministère Norvégien des Affaires étrangères. Le commerce est critiqué pour  son soutien à l’occupation marocaine du territoire.

En mars, le cas a attiré une nouvelle attention, après la diffusion par la télévision suédoise d’un documentaire révélant comment une série de navires réservoirs norvégiens transportent l’huile jusqu’en Norvège.

Les importations d’huile de poissons provenant du Sahara Occidental et du Maroc ont pris d’importantes proportions. Entre 2000 et 2009, la valeur des importations d’huile est passée de 587 000 euros à 12 000 millions d’euros. Ceci se dégage des statistiques commerciales que Norwatch a assemblées. L’année record a été 2008. Cette année-là, la Norvège a importé des huiles de poisson en provenance du Maroc/Sahara Occidental pour une valeur de 17 millions d’euros. Il est probable que toutes les importations étaient faites par GC Rieber à Kristiansund.

Le Saumon Norvégien, 50% Saharien
Le plus important client de GC Rieber a été l’année dernière le fournisseur d’alimentation pour aquaculture Ewos, fabriquant de nourriture pour l’industrie du saumon en Norvège. Ewos est la propriété de l’entreprise en partie nationale d’aquaculture Cermaq.

L’année dernière, Ewos a acheté 20 000 tonnes d’huile de poisson provenant de la région. Chaque kilo de saumon produit par Cermaq sous le nom « Mainstream » contient « un demi kilo de poisson venant d’eaux occupées » ont calculé les Friends of the Earth Norway. Ils écrivent que  20 000 tonnes d’huile de poissons correspondent à 240 000 tonnes de poissons transformés.

Ces dernières semaines, de nombreuses organisations norvégiennes ont fait pression sur l’industrie pour l’arrêt des importations d’huile, et pour que le gouvernement norvégien intervienne. Pendant la semaine de Pâques, le ministre du Commerce et des Industries, M. Trond Giske s’est investi. Du fait de la part nationale dans Cemaq, le ministre a exprimé que le gouvernement n’était pas satisfait de ces importations.

Ewos, qui jusque là avait défendu son commerce a changé d’avis. Ce week-end, l’entreprise partiellement nationale a annoncé qu’ils arrêtaient leurs achats massifs d’huile provenant du territoire.

« Nous avons été clair depuis le premier jour. Nous sommes satisfaits qu’ils aient pris ceci en considération et il est maintenant en accord avec notre réglementation » a déclaré le ministre adjoint au commerce Rikke Lind au journal Dagbladet.

En mars, l’entreprise allemande Cognis avait elle aussi cessé ses achats d’Oméga 3 de Rieber pour des raisons éthiques.

Stops
« Sans la clientèle de Ewos, GC Rieber Oils n’a plus de raison financière de maintenir ce commerce. Il ne sera pas possible de maintenir longtemps une logistique saine, rentable, et un contrôle qualité sans les volumes représentés par l’entreprise » a écrit GC Rieber dans ses pages d’accueil aujourd’hui.

« Sur cette base financière, GC Rieber Oil mets un terme à tous nouveaux achats d’huile d’origine du Sahara Occidental » a écrit Rieber.

GC Rieber a écrit qu’ils avaient dorénavant arrêté une évaluation de ce commerce commandé à DNV. Norwatch avait écrit en mai que l’évaluation de DNV au Sahara Occidental pouvait éventuellement entraver la politique nationale norvégienne au Sahara Occidental, puisque le mandat été élaboré à l’encontre du droit international de l’ONU et du MAE.

Norwatch a précédemment rapporté les investissements GC Rieber dans les entreprises d’huile de poisson dans le sud du Maroc,  quand le journal de la pêche norvégienne FiskeribladetFiskaren avait mentionné que l’entreprise pouvait avoir investi dans des entreprises à El Aaiun, en territoires occupés du Sahara Occidental. Ce que GC Rieber a décidé de faire avec ces investissements n’est pas mentionné dans le communiqué.

GC Rieber, propriété du chef de la confédération Norvégienne des entreprises, a expliqué qu’ils allaient maintenir leur travail dans la région – en violation donc des recommandations du Ministère Norvégien des Affaires étrangères.


Traduction WSRW France.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi