Mosaic n’importe plus de phosphates du Sahara Occidental
mosaic_610.jpg

Mosaic Co, la compagnie d’engrais de Floride a affirmé qu’elle ne faisait plus d’importations du Sahara Occidental occupé. L'entreprise n'a plus de contrats de livraison, ni de projets d'achat. PCS est aujourd'hui le seul importateur US restant de phosphates en provenance du territoire occupé.
Mis à jour le: 29.08 - 2010 19:09Imprimez cette page    
La compagnie de fertilisant Mosaic Co a déclaré à WSRW qu'elle ne procédait plus à des importations du Sahara Occidental occupé. Il n'existe pas de contrats de livraison, ni de projets d'achat.

Depuis 2001, Western Sahara Resource Watch a constaté 15 chargements provenant du Sahara Occidental occupé pour Mosaic Co à Tampa, en Floride. Ce commerce a maintenant complètement cessé, selon la société.

Nombre de chargements du Sahara Occidental vers Mosaic, selon les sources WSRW :
2001: 1
2002: 2
2003: 1
2005: 1
2006: 1
2007: 3
2008: 5
2009: 1
Dans un mail du 25 août 2010 à WSRW Floride, le directeur de la responsabilité sociale de l'entreprise a précisé ce qui suit :
• Mosaic ne détient pas de contrats de livraison avec l'OCP pour l'achat de roche du Sahara Occidental.
• La dernière expédition de roche du Sahara Occidental achetée par la société Mosaic est arrivé à Tampa le 29 janvier 2009.
• Aucune roche du Sahara Occidental n’a été acheté depuis cette date et Mosaic Company n'a pas l'intention d'acheter de roches du Sahara Occidental à l'avenir.

La clarification est venue en réponse à une lettre de Western Sahara Resource Watch au PDG de Mosaic le 23 août 2010. WSRW y demandait des informations sur le commerce Mosaic / Sahara Occidental, et si le vraquier Cos Orchid arrivé à Tampa en juin 2010 au Sahara Occidental transportait des phosphates pour Mosaic.

Mosaic précise que «Cos Orchid » ne contenait pas de roches du Sahara Occidental, et était vide à l'arrivée au port de Tampa.

Cela signifie que la seule entreprise américaine qui importe aujourd'hui des phosphates du Sahara Occidental est PCS actuellement très mentionné en Louisiane.

Le Conseiller juridique de l'ONU a déclaré en 2002 que les activités sur les ressources naturelles au Sahara Occidental sont en violation du droit international, si le peuple Sahraoui n'est pas consulté, et s’il n’en bénéficie pas.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi