Un journaliste danois expulsés du Maroc : il avait couvert la pêche UE
Jeudi 14 novembre, la radio danoise a diffusé un documentaire sur la pêche illicite de l’UE au Sahara Occidental occupé. Deux jours plus tard, le journaliste à l’origine du programme a été expulsé du Maroc.
Mis à jour le: 01.12 - 2010 19:54Imprimez cette page    
Mads Ellesøe, journaliste danois reconnu, a fait un seul article sur le Sahara Occidental dans sa carrière. L'histoire a été publiée deux jours avant son arrivée au Maroc, et traitait de la question de la pêche européenne au Sahara Occidental.

L’histoire ci-dessous a été publiée sur le site Web du journal danois The Journalist, le magazine du syndicat danois pour les journalistes.
http://journalisten.dk/dansk-journalist-anholdt-i-marokko

Traduction non officielle de WSRW.
29 Novembre 2010

Un journaliste danois détenu au Maroc
Le journaliste free-lance a été détenu au Maroc, où les autorités ont confisqué disques durs, passeports et téléphones mobiles. Il est maintenant en sécurité à Paris.

Les autorités marocaines ont détenus ce week-end le journaliste danois Mads Ellesøe. Cela s’est produit seulement 2 jours après  que [Danish Broadcasting Corporation] DR ait diffusé un documentaire sur l'occupation du Sahara Occidental par le Maroc, et le milliard de couronnes que les pêcheurs de l'Union Européenne paient au régime marocain pour pêcher dans les territoires occupés. Ceci est dit par un communiqué de presse de la Danish Broadcasting Corporation aujourd'hui.

La détention du journaliste auteur du documentaire s'est passé samedi soir, quand des hommes vêtus en civils, ont  réveillé Mads Ellesøk et son amie dans leur chambre d'hôtel à Marrakech. Le couple était arrivé dans la ville marocaine samedi midi.

Les six hommes n’ont pas voulu montrer leur pièce d'identité, mais ont dit qu'ils avaient suivi les mouvements de  Mads Ellesøes avant son arrivée au Maroc.

«Nous avons été convoqués pour interrogatoire, et nous avons été obligés de signer un document disant que nous constituions un danger pour l'ordre public. Ce n'est qu’arrivés à l'aéroport que nous avons découvert que le disque dur avait disparu ", a déclaré Mads Ellesøe à  www.Journalisten.dk

Il est maintenant à Paris avec son amie. Il ne veut pas dire que le disque dur contient  des informations qui peuvent lui nuire, ou à ses sources. Il a lui-même une sauvegarde à la maison. Mais son amie ne peut en dire autant.

Tous ses documents ont disparu.

En outre, les passeports et carte SIM de Mads Ellesøe et son amie ont été confisqués.


Pendant les interrogatoires, les hommes vêtus en civils ont en outre dit à Mads Ellesøke qu’ils savaient qu'il avait été dans le pays voisin l'Algérie, et qu'il avait des sources là, dont ils voulaient savoir les noms.

Les enregistrements du journaliste free lance de la semaine dernière sur P1 Documentary, ont eu lieu exactement à la frontière de l'Algérie et du Sahara Occidental. La police marocaine voulait également des informations sur les sources et contacts locaux de Mads Ellesøe à Marrakech, et aussi savoir sur quel genre d'article il voulait travailler.

"Ces questions ne se posent pas à un journaliste. Tout ramène au fait que la détention de Mads Ellesøe a lieu à la suite de sa critique au sujet des accords controversés des européens avec les autorités marocaines sur les droits de pêche dans les territoires occupés. Par conséquent, ce n'est pas seulement une affaire concernant un touriste danois, mais de liberté de la presse. Je m'attends à ce que le ministère danois des Affaires étrangères prenne ce cas très au sérieux ", a déclaré l'éditeur de P1 documentaire, Tanja Nyrup Madsen, dans un communiqué de presse.


    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi