L’importation non éthique continue en Nouvelle-Zélande
new_zealand_610.jpg

L'importation de minerai de phosphate en Nouvelle-Zélande en provenance du Sahara Occidental occupé continue. Une nouvelle expédition est attendue la semaine prochaine.
Mis à jour le: 16.05 - 2011 22:25Imprimez cette page    
La semaine prochaine, le vraquier allemand « Vega Taurus » arrivera à Northport, Nouvelle-Zélande, chargé de phosphate du Sahara Occidental occupé. Le commerce des phosphates du Sahara Occidental est considéré comme en violation du droit international - et très contraire à l'éthique – puisqu’il ne prend pas en compte la volonté du peuple du Sahara Occidental.

Les entreprises d'engrais Néo-Zélandaises derrière ce commerce payent au gouvernement marocain les phosphates qu'ils exploitent dans le territoire occupé illégalement par le Maroc.

Vega Taurus (OMI numéro 9495731) bat pavillon libérien, est géré par Vega Reederei, et devrait arriver le 18 mai.

La dernière cargaison a eu lieu il y a 2 mois. Du 15 au 18 mars 2011, le navire Stellar Eagle a déchargé des phosphates à Tauranga, avant de se diriger à Timaru. Stellar Eagle (IMO: 9514004) est géré par la firme chinoise Anglo Est Shipmanagement.


WSRW, 13 mai 2011

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi