Sahara Occidental: l'éléphant toujours là dans les relations UE-Maroc
elephant_feet.jpg

Dans rapport annuel pays sur le Maroc, la Commission Européenne a oublié de mentionner un élément fondamental : la poursuite de l'occupation marocaine du Sahara Occidental, et la complicité de l'UE à cela.
Mis à jour le: 31.05 - 2011 22:47Imprimez cette page    
"En évitant un débat ouvert et explicite sur le Sahara Occidental dans ses relations avec le Maroc, la Commission Européenne joue la stratégie préférée du Maroc :  ignorer manifestement que le Sahara occidental existe comme entité séparée", a déclaré Sara Eyckmans, coordinateur de Western Sahara Resource Watch.

La Commission Européenne a publié hier le rapport annuel sur les relations UE-Maroc . Le document rapporte la mise en œuvre de la politique de voisinage de l'UE pour 2010. Il mentionne la question du Sahara Occidental trois fois en passant, mais n’énonce pas un fait central : le Sahara Occidental ne fait pas partie du Maroc, mais c’est un Territoire Non Autonome dont le droit du peuple à l'autodétermination a été établi par plus de 100 Résolutions des Nations Unies. La souveraineté autoproclamée du Maroc sur le territoire n'est reconnue par aucun Etat dans le monde - ni par l'Union Européenne.

"L'occupation marocaine du territoire voisin est l'éléphant dans les salles de réunion où les relations UE-Maroc sont discutées. En oubliant de traiter de la question, l'UE sabote systématiquement les droits du peuple Sahraoui " a déclaré Eyckmans.

Le silence de l'UE sur la question centrale de l'autodétermination est encore plus problématique avec la complicité de l'UE avec le Maroc pour le pillage continuel des ressources naturelles du Sahara Occidental. L’accord de pêche litigieux UE-marocain permet aux navires de l'UE de pêcher dans les eaux sahraouies, qui n'ont elles jamais été revendiquée par le Maroc. En outre, grâce à l'accord de libre-échange sur les produits agricoles et de la pêche, les produits du Sahara Occidental sont susceptibles d'atteindre les marchés européens, étiquetés comme «marocains».

"Les accords commerciaux avec le Maroc couvrant le territoire du Sahara Occidental violent le droit international parce qu'ils ignorent le droit du peuple Sahraoui à l'autodétermination. A l'heure où le Maroc et le Front Polisario sont engagés dans des négociations de paix sous les auspices de l'ONU, et où l'agitation balaye sans répit tout le Maghreb, il est inapproprié pour l'UE de décliner toute responsabilité vis-à-vis du Sahara Occidental ".

Toutefois, comme partenaire commercial précieux, l'UE est dans une position unique pour encourager le Maroc à se conformer au droit international et à le respecter. Western Sahara Resource Watch demande à la Commission Européenne d'utiliser la politique de voisinage comme un moyen de contribuer activement à la résolution du problème de l'état de la dernière colonie d'Afrique. Reconnaitre la question serait un bon début.

Lire ici le rapport dénué d'éléphant.

WSRW, le 26 mai 2011

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi