PotashCorp s’empierge au Sahara Occidental
pcs_610.jpg

L'entreprise étrangère la plus fortement impliquée dans les territoires occupés du Sahara Occidental, la compagnie américano-canadienne d’engrais PotashCorp, a publié un communiqué sur son commerce et sur la façon dont il interprète le conflit du Sahara Occidental. Lisez le texte erroné, et les commentaires de WSRW.
Mis à jour le: 12.06 - 2011 13:42Imprimez cette page    
La société américano-canadienne d’engrais PotashCorp (PCS), qui importe des phosphate du Sahara Occidental occupé d'une entreprise appartenant à l'Etat marocain, refuse de mettre fin à ses achats controversés et contraires à l'éthique.

Dans une déclaration publiée par l’entreprise en avril, PotashCorp tente même de donner des explications sur les raisons pour lesquelles le Sahara Occidental devrait rester sous contrôle marocain. PCS qualifie le Sahara Occidental de "marocain", et prétend que le gouvernement marocain a un «effet stabilisateur» dans le territoire qu'il a illégalement annexé.

La déclaration contient également un certain nombre d'allégations erronées sur le droit international et la position du gouvernement des États-Unis.

« PotashCorp n’est pas seulement aujourd'hui le contributeur financier le plus important de l'occupation marocaine au Sahara Occidental par le biais de ses achats massifs et continus. Avec cette nouvelle déclaration, PotashCorp est également le plus hardi défenseur de la brutale occupation ", a déclaré Sara Eyckmans de Western Sahara Resource Watch.

Le 26 avril 2011, WSRW en Louisiane, États-Unis, a envoyé une lettre à l'entreprise, en commentant un certain nombre d'erreurs factuelles dans la déclaration de PotashCorp.

«Nous encourageons PotashCorp à reconsidérer sa déclaration publique concernant l'avis juridique de l'ONU de 2002, la position du gouvernement des États-Unis, la terminologie du territoire" Sahara marocain ", et l'hypothèse que le Maroc a une fonction stabilisatrice dans le territoire qu'il a annexé illégalement», a déclaré la lettre, démontrant toutes les erreurs et les mauvaises interprétations de l'analyse de l'entreprise.

PotashCorp a même coupé et collé une citation d'un discours d'un député pro-marocain, affirmant que la citation était en fait du gouvernement américain. Les  campagnes politiques de ce député sont financées par l'agent officiel du gouvernement marocain aux États-Unis, selon un récent article de l’organisme de surveillance des lobby Sunlight Foundation.

Aujourd'hui, cinq semaines plus tard, des déclarations déplacées de PotashCorp sont toujours sur leur webages - y compris les commentaires gravement erronés et très politiques de l'entreprise concernant le conflit.

PotashCorp, et son prédécesseur, Arcadian, a été le plus grand importateur de phosphates du Sahara Occidental depuis au moins 1987. Plusieurs investisseurs européens ont désinvesti la société en raison de ses pratiques commerciales contraires à l'éthique au Sahara Occidental.

WSRW avait également envoyé des lettres à l'entreprise le 1er octobre 2008 et le 11 janvier 2011.


    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi