FMC Corp étonné d’être blacklisté par la Norvège
demonstration_fmc_610-200.jpg

FMC Corporation déclare qu'ils ont cessé d'importer des phosphates du Sahara Occidental vers l'Espagne et qu'ils n’auraient jamais du être virés des fonds de pension du gouvernement norvégien pour manque d'éthique.
Mis à jour le: 10.01 - 2012 14:35Imprimez cette page    
Photo: Huelva, Espagne, 2008. Les réfugiés sahraouis manifestent contre la compagnie espagnole FMC Foret, à l'époque l'un des principaux importateurs du territoire.

Le 6 décembre, le gouvernement norvégien a annoncé l'exclusion de deux entreprises nord-américaines de son fonds de pension gouvernementaux. La raison en était leurs importations en provenance du Sahara Occidental occupé, considérées comme «une violation particulièrement grave des normes éthiques fondamentales."

En réponse, l'une des compagnies, FMC Corporation, a déclaré qu'ils avaient cessé les importations vers l’Espagne, comme WSRW le pensait. La déclaration a été publiée sur le site web Entreprise & Droits de l'Homme le 8 décembre.

«Nous sommes surpris et déçus par l'action du Fonds de la pension de Norvège étant donné le fait que FMC a quitté son usine en Espagne, Foret phosphate en décembre 2010", a déclaré FMC.

"Alors que dans l'exploitation, Foret achetait phosphate d'Office Chérifien des Phosphates (OCP), sous le strict respect de toutes les dispositions légales en droit espagnol et international. FMC n’achète plus de roches de phosphate auprès de l'OCP, et ce depuis fin 2010. Nous maintenons un engagement éthique et de gouvernance d'entreprise strict, et travaillerons avec les responsables du Fonds de pension de Norvège pour résoudre ce problème ", déclarent-ils.

Aucune mention n'est faite des importations vers leur filiale Tripoliven au Venezuela. WSRW a à plusieurs reprises, et la dernière fois en décembre 2011, a tenté d'obtenir une réponse de la filiale vénézuélienne pour savoir si les importations a cessées.

L'année dernière FMC n’avait pas répondu pas au Conseil sur l'éthique du Fonds quand ils avaient reçu le projet de recommandation d’exclusion.

Le 8 décembre 2011, le gouvernement norvégien a également exclu l’entreprise américano-canadienne PotashCorp. Les importateurs de longue date Innophos (USA / Mexique), Incitec Pivot (Australie) et Wesfarmers (Australie) n’ont pas encore été exclus.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi