Yara nie de nouveaux achats du Sahara Occidental
yara_ocp_610.jpg

L’entreprise Norvégienne d'engrais Yara déclare que ses positions sont inchangées, et qu'ils n'achètent pas de phosphates du Sahara Occidental. Le nouvel accord de Yara avec la compagnie marocaine de phosphate exclut spécifiquement les achats provenant du Sahara Occidental, selon la compagnie.
Mis à jour le: 10.01 - 2012 21:15Imprimez cette page    
Le 13 décembre, l’entreprise multinationale Norvégienne d'engrais Yara International ASA a annoncé qu'ils avaient conclu un accord de joint-venture avec l’entreprise nationale marocaine de phosphate, l’OCP.

Yara dénie, toutefois, les allégations d'un commentateur marocain affirmant que Yara a conclu un contrat incluant les phosphates des mines du Sahara Occidental. La compagnie norvégienne d'engrais a déclaré en 2009 qu'ils ne voulaient plus toucher aux phosphates du Sahara tant que le conflit ne serait pas résolu.

«Comme client important du phosphate sur le marché mondial, Yara est pleinement conscient de la situation au Sahara Occidental. Yara maintient sa position : nous suivons la politique du gouvernement norvégien sur le Sahara Occidental, et nous n'achetons pas de phosphates du Sahara Occidental. Cela s’applique autant à nos usines en Norvège que dans les autres pays ", a écrit Yara dans un courrier au Comité norvégien de soutien au Sahara Occidental.

«Sur le marché mondial de phosphates, l'OCP est un acteur important, et les phosphates du Sahara Occidental font partie des livraisons. Cela représente un défi éthique pour tous les clients de ce marché, y compris pour Yara.

La réponse de Yara à ce défi est que nous avons clairement établi une position. Nous ne ferons pas de commerce avec les phosphates du Sahara Occidental. Ce principe s'applique également à la coopération avec l'OCP et à la nouvelle joint-venture que nous allons mettre en place, dans laquelle l'accord exclut les phosphates du Sahara Occidental. Le Brésil est parmi les marchés des engrais à croissance la plus rapide. Nous nous rendons compte que plus la joint-venture entre Yara et l'OCP aura de succès sur les phosphates du Maroc, moins les phosphates du Sahara Occidental seront demandés que le marché ", a déclaré la compagnie.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi