San Leon finit l’étude conflictuelle
san_leon_energy.jpg

La compagnie pétrolière irlandaise a déclaré qu'elle avait fini ses études sismiques au «Maroc». Le communiqué oublie de mentionner que l'exploration a en réalité été menée au Sahara Occidental occupé. L'ONU a déclaré que de telles recherches violent le droit international.
Mis à jour le: 28.01 - 2012 17:56Imprimez cette page    
"Nous considérons le Maroc comme un projet à long terme pour la compagnie avec un potentiel  significatif sur un immense territoire inexploré», a déclaré le président de San Leon, Oisin Fanning dans un communiqué de presse (ou téléchargement).

Le communiqué oublie de mentionner que la recherche s'effectue non au Maroc, mais dans le territoire qu'il occupe illégalement et brutalement depuis 1975. L'entreprise détient deux licences situées partiellement au Sahara Occidental, un territoire sous processus onusien de décolonisation.

Selon le communiqué, l’étude portait sur plus de 2,280 km de sismique 2D à travers les licences de Tarfaya et Zag onshore au Maroc. Les données ont été recueillies par la filiale NovaSeis, propriété exclusive de San Leon Energy.

«L'achèvement de notre programme sismique est la prochaine étape dans nos projets pour approcher le forage», a déclaré le président de San Leon.

En 2002, l'ONU a déclaré que toute poursuite de recherche pétrolière au Sahara Occidental était en violation du droit international.

Les Sahraouis ont à maintes reprises protesté contre la recherche pétrolière irlandaise-marocaine dans le territoire occupé.


    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi