Un nouveau navire de phosphate est arrivé en Tasmanie
alycia_610.jpg

Le navire « Alycia » est arrivé mardi 7 août 2012 au quai de Risdon, à Hobart, prêt à décharger sa cargaison controversée de phosphate du Sahara Occidental occupé pour le producteur local d’engrais Impact Fertilisers.
Mis à jour le: 15.09 - 2012 17:34Imprimez cette page    
La compagnie tasmanienne de fertilisant Impact achète du phosphate du Sahara Occidental occupé depuis plusieurs années. Les achats contribuent à maintenir l'occupation du territoire. Ils sont étiquetés comme importation du «Maroc» alors qu’ils viennent réellement du Sahara Occidental. Le Maroc occupe illégalement et brutalement au Sahara Occidental depuis 1975.

Le phosphate est utilisé pour fabriquer de l'engrais superphosphate utilisé principalement pour les pâturages, mais parfois aussi pour les cultures.

Le navire maltais (numéro OMI 958 336) a chargé la cargaison dans les territoires occupés, le 18 juin 2012.
Il est la propriété d’une compagnie maritime grecque. L'image ci-dessus montre le navire au port de Risdon en Tasmanie, le 7 août 2012.

L’Australian Western Sahara Association (AWSA) proteste contre l'achat par les entreprises australiennes de phosphate provenant du Sahara Occidental, vendu par la puissance occupante, le Maroc, sans consulter le peuple sahraoui autochtone, sans leur consentement, et sans qu’ils en retirent aucun bénéfice.

WSRW a demandé à plusieurs reprises à Impact d'arrêter ses achats contraires à l'éthique.

En octobre-novembre 2010 des dizaines de milliers de Sahraouis ont dressé un camp de protestation à Gdeim Izik, près de la capitale occupée, El Aaiun. Ils dénonçaient être traités comme des citoyens de seconde classe dans leur propre pays, tandis que le Maroc exploite leurs ressources naturelles à son profit.

alycia_080812_1_609.jpg

alycia_080812_2_609.jpg

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi