Nouvelles discussions illégales sur l’accord de pêche UE-Maroc
Sans consulter le peuple sahraoui du Sahara Occidental, l'Union Européenne va tenter de conclure des négociations sur l’accord de pêche UE-Maroc au large du territoire occupé, dans les mêmes termes que celui qui a été rejeté par le Parlement Européen en 2011.
Mis à jour le: 04.11 - 2012 22:37Imprimez cette page    
«C’est clairement en violation du droit international», a déclaré l’ancien chef du service juridique de Kofi Annan au sujet de l'accord de pêche UE-Maroc 2006-2010 au Sahara Occidental.

Maintenant, un accord similaire est dans les tuyaux. Aucun effort n'a été fait par l'Union Européenne pour consulter le peuple sahraoui, ce qui rend l'accord à priori en violation du droit international.

Le gouvernement espagnol pousse fort pour forcer l'adoption de l’accord les 8 et 9 novembre, quand l'Union européenne se réunira avec les responsables marocains à Rabat. L'Espagne chercherait les mêmes termes - accès à la pêche et les paiements – que dans le précédent protocole d’accord de partenariat UE-Maroc dans le domaine de la pêche, selon une interview TVE.

WSRW a écrit la semaine dernière que les pourparlers auraient lieu le 3 novembre. La date est maintenant légèrement changée.

"Western Sahara Resource Watch demande à l'UE de soutenir les efforts de l'ONU pour résoudre le conflit du Sahara Occidental, en s'abstenant de conclure des transactions illégales couvrant le territoire contesté avec la puissance occupante. Le calendrier des nouvelles négociations de l'UE ne pouvait pas être pire, alors que l’envoyé personnel de Ban Ki-Moon est en tournée dans la région pour relancer les pourparlers de paix", a déclaré Erik Hagen, président de Western Sahara Resource Watch.

"Si les Sahraouis ne sont pas consultés et s’il n'existe aucun mécanisme pour s'assurer qu'ils en bénéficieront, l'accord devrait expressément exclure les eaux du Sahara Occidental, comme d'autres accords commerciaux internationaux avec le Maroc le font", a déclaré Hagen.

«Tout accord UE-Maroc qui inclut le Sahara Occidental est en violation flagrante du droit International", a déclaré le récemment le président de la république du Sahara Occidental lors d'une réunion avec le ministre irlandais de la pêche.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi