16 entreprises en lice pour construire des parcs éoliens au Sahara
wind_mill_moroccan_flag.jpg

Les projets du gouvernement marocain de développement des parcs éoliens dans les territoires occupés du Sahara Occidental ont suscité l'intérêt de 16 compagnies internationales.
Mis à jour le: 06.07 - 2013 00:14Imprimez cette page    
Le gouvernement marocain veut construire un parc éolien de 300 mégawatts (MW) à Tiskrad près d'El Aaiun, et un autre parc éolien de 100 MW à Boujdour, plus au sud dans le territoire occupé. Les deux fermes devraient être opérationnelles d'ici 2020.

Afin de commercialiser les projets vers des entreprises internationales d’énergie, les deux sites envisagés au Sahara Occidental ont été inclus dans une proposition avec trois autres lieux situés au Maroc proprement dit.

L’appel qui a invité les compagnies d’énergie à manifester leur intérêt à construire les 5 parcs a reçu un certain nombre de candidature. L'Office National marocain de l'Electricité et de l'Eau (ONEE) a retenu 16 de ces entreprises, qui sont maintenant en course, soit par eux-mêmes ou en consortiums pour remporter l'enchère.

Western Sahara Resource Watch a écrit à toutes les entreprises engagées dans l'offre, en leur demandant de s'abstenir de construire des infrastructures dans les territoires occupés.

Les compagnies impliquées sont;
- Acciona Wind Power (Espagne) / Acciona Energia (Espagne) / fonds Ajial Al (Maroc)
- EDF Energies Nouvelles (France) / Mitsui & Co (Japon) / Alstom (France)
- Acwa Puissance (Arabie Saoudite) / Gamesa Eolica (Espagne) / Gamesa Energia (Espagne)
- General Electric (USA)
- Nareva Holding (Maroc) / Taqa (Abu Dhabi) / Enel Green Power (Italie) / Siemens (Allemagne)
- Power International (Royaume-Uni - bien acquis par le groupe français GDF Suez en 2012) / Vestas (Danemark)


Ci-dessous les copies de lettres envoyées par WSRW
Lettre WSRW à ACCIONA
Lettre WSRW à Al Ajial
Lettre WSRW à EDF Nouvelles Energies
Lettre WSRW à Mitsui & Co
Lettre WSRW à Alstom
Lettre WSRW à ACWA Power
Lettre WSRW à Gamesa
Lettre WSRW à General Electric Company
Lettre WSRW à NAREVA Holding
Lettre WSRW à TAQA
Lettre WSRW à Enel Green Power
Lettre WSRW à Siemens
Lettre WSRW à International Power Ltd - GDF Suez
Lettre WSRW à Vestas

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi