Lettre ouverte au Parlement d'Aminatou Haidar, activiste des DH
haidar_610.jpg

"Je souhaite voir une société libre au Sahara Occidental – une société où nous pourrions décider par nous-mêmes comment partager nos ressources naturelles avec le reste du monde, et où les bénéfices économiques reviendraient à mon peuple, et non aux colons qui sont venus avec le soutien du roi et de l’armée marocaine s’emparer de notre territoire et de nos biens." a écrit l'éminente activiste sahraouie des droits de Homme Aminatou Haidar dans une lettre adressée aujourd'hui aux parlementaires européens.
Mis à jour le: 09.12 - 2013 20:11Imprimez cette page    
La lettre ci-dessous a été envoyée aujourd'hui par Aminatou Haidar aux membres du Parlement Européen. Haidar est présidente de l'organisation sahraouie des droits humains le CODESA.

Haidar a elle-même été nominée pour le prix Sakharov pour la liberté de penser du Parlement en 2010. 

Elle a remporté plusieurs prix pour son travail, dont le prix Robert F. Kennedy des droits de l'Homme (2008),
le prix Solidar Silver Rose (2007), le Prix Solidaritet Bremen (2013), le prix Civil Courage (2009).

Des dizaines de Sahraouis qui protestaient contre l'accord de pêche UE-Maroc - pour les eaux du Sahara Occidental - ont été blessées ce week-end par les violences policières.

Un message de Aminatou Haidar

Cher Membre du Parlement européen,

La situation des droits de l’homme au Sahara Occidental est bien décrite dans le récent rapport de Charles Tannock relatif à la région du Sahel et au Sahara Occidental, approuvé par le Parlement européen le 22 octobre 2013. Son rapport reconnaît que « les autorités marocaines ont arrêté des personnes sur des bases politiques, qu’elles ont soumis des prisonniers sahraouis à la torture et au viol, qu’elles ont kidnappé des manifestants puis les ont abandonnés dans le désert pour les intimider, qu’elles ont délibérément et fréquemment ciblé des militants pro-indépendance, les poursuivant jusque dans leur maison. »

Votre Parlement a également décrit des disparitions forcées et des procès inéquitables, et appelé à la libération immédiate de tous les prisonniers politiques sahraouis. Pour les défenseurs des droits humains de la partie occupée du Sahara Occidental, ce fut un signal formidablement positif, venant des représentants de la démocratie européenne.

Je suis moi-même une ex-prisonnière politique, et j’ai souffert la torture entre les mains des forces marocaines. Dans beaucoup d’endroits, l’approbation du nouveau Protocole d’accord de partenariat de pêche entre l’Union européenne et le Maroc serait regardée comme un cadeau fait au Maroc, non seulement sur le plan financier, mais aussi pour ce qui concerne ses revendications sur le territoire sahraoui. Une approbation du protocole d’accord, sans une clause excluant les eaux territoriales du Sahara Occidental, enverrait le signal que l’UE place ses intérêts commerciaux au-dessus de son souci des droits de l’homme.

Mais maintenant, vous avez un autre choix à faire. Le nouveau protocole d’accord de pêche avec le Maroc, qui sera soumis au vote le 10 décembre, présente les plus faibles dispositions de défense des droits de l’homme de tous les accords de pêche approuvés par l’UE dans la période récente.

Je souhaite voir une société libre au Sahara Occidental – une société où nous pourrions décider par nous-mêmes comment partager nos ressources naturelles avec le reste du monde, et où les bénéfices économiques reviendraient à mon peuple, et non aux colons qui sont venus avec le soutien du roi et de l’armée marocaine s’emparer de notre territoire et de nos biens.

Vous avez maintenant l’opportunité de soutenir la démocratie, les droits de l’homme et la liberté. J’espère donc que vous voudrez voter contre ce protocole d’accord lorsqu’il sera soumis au Parlement.

Aminatou Haidar


    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi