L’accord de pêche illégal UE-Maroc est maintenant ratifié par le roi
bf1efpa_demo5_610.jpg

Le roi du Maroc a ratifié son sale accord de pêche avec l'UE, permettant aux navires européens de pêcher dans les eaux du Sahara Occidental sous occupation marocaine. La Commission européenne est mauvaise en géographie quand il s’agit de situer dans son communiqué l'emplacement de la pêche.
Mis à jour le: 18.07 - 2014 23:53Imprimez cette page    
Photo ci-dessus : De nombreux Sahraouis ont été blessés le 10 décembre 2013 par la police marocaine alors qu’ils manifestaient leur frustration quant aux projets de l'UE de payer au Maroc pour pêcher dans les eaux du Sahara Occidental. Le même jour – 1er anniversaire du prix Nobel de la paix à l'UE -, le Parlement a voté le versement au Maroc de millions d'euros annuels pour un accord qui sabote les efforts de paix de l'ONU dans le territoire.L'année dernière l'UE a négocié un accord de pêche avec le Royaume du Maroc pour des eaux qui ne sont pas marocaines. Cet accord vient de passer son dernier obstacle formel puisque le roi du Maroc a personnellement signé l'accord.

Le Maroc occupe brutalement et illégalement depuis 1975 l'ancienne colonie espagnole du Sahara Occidental. Ses revendications ont été rejetées par la Cour Internationale de Justice, tandis que l'ONU aide les deux parties -. le Maroc et le peuple sahraoui - à trouver une solution.

Pourtant, l'UE va désormais payer 30 millions d'euros chaque année au Maroc pour l'attribution de droits de pêche dans ces eaux (sahraouies). De plus, les pêcheurs vont payer 10 millions d'euros par an au gouvernement marocain.

Au total, ce montant dépasse toute l’aide humanitaire multinationale reçue par les propriétaires de ces mêmes poissons. Les propriétaires, profondément touchés par la malnutrition à long terme, vivent dans des camps de réfugiés depuis que le Maroc a envahi le territoire.

Un communiqué publié par la Commission européenne le 15 juillet 2014 indique les lieux de pêche concernées comme "les eaux marocaines" - alors que les navires vont en fait aller pêcher dans les eaux qui n'ont jamais dans l'histoire du Maroc été marocaines. Aucun pays dans le monde – donc inclus tous les États membres de l'UE – ne reconnaît les revendications marocaines sur le territoire. Le communiqué de la Commission indique également que l’accord bénéficiera aux "pêcheurs marocains" - qui évidemment ont déménagé dans le territoire en violation des Conventions de Genève. Aucune mention n'est faite du Sahara occidental ou du peuple sahraoui.

À aucun moment au cours de la négociation de l'accord de pêche les institutions de l'UE n’ont obtenu le consentement du peuple sahraoui. Selon l'ONU, un tel accord doit être conforme à leurs souhaits pour qu'il soit légal. L’accord de pêche UE-Maroc ne l’est donc pas.

«Cet accord est une profonde provocation envers l'ensemble du peuple sahraoui. Le message envoyé par l’UE aux Sahraouis est qu’elle ne met pas en priorité le droit international et qu'elle est prête à abandonner ses pourparlers de paix et de solidarité si c’est pour son propre profit à court terme. Il est évident que les souffrances du peuple sahraoui continueront aussi longtemps que le Maroc marque économiquement et politiquement des points dans l'occupation ", a déclaré Erik Hagen, président du Western Sahara Resource Watch.

"Il y aurait aussi peu de sens si l'UE signait des accords commerciaux avec Poutine pour l'Ukraine. L'accord porte atteinte à tout ce que l'UE prétend représenter", a déclaré Hagen.

WSRW condamne le pillage à venir du territoire par l'UE, et ses paiements au gouvernement marocain pour ces permis de pêche. WSRW exprime sa solidarité au peuple du Sahara Occidental, à la fois avec ceux qui souffrent de la violence de la répression marocaine quotidiennement dans les territoires occupés, et appellent l'ONU à intervenir pour arrêter l'UE dans son sabotage des efforts de paix entrepris par l’envoyé spécial Ban Ki-Moons pour le territoire.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi