Mohamed El Bachir Boutinguiza
43 ans
Condamné à la prison à vie par la cour d’appel de Salé en 2017
Mis à jour le: 18.11 - 2014 15:20Imprimez cette page    
mohamed_el_bachir_boutinguiza_300.jpgMohamed El Bachir Boutinguiza est né à El Aaiun en 1974. Sa mère Mailemenin, qui a fait les centaines de km de El Aaiun à Salé pour pouvoir voir son fils deux fois par semaine en prison, se souvient de son année de naissance comme l'année précédant l’invasion marocaine du Sahara Occidental. Mohamed n’est pas marié et n'a pas d'enfants. Comme il a un permis de séjour espagnol, il passe quelques mois par an en Espagne comme travailleur saisonnier pour gagner sa vie. Trouver à travailler au Sahara Occidental est difficile pour la majorité des Sahraouis, en raison du traitement préférentiel envers les colons marocains. Le travail saisonnier à l'étranger permet à Mohamed d’aider et soutenir sa famille à El Aaiun.

Comme sa mère, Mohamed Boutinguiza a pris part au campement de manifestants de Gdeim Izik. Il a agi comme officier de police sur le site du camp, assurant que l'ordre et la sécurité soient maintenus, malgré les provocations de l'armée marocaine qui a progressivement encerclé le camp.

Mohamed Boutinguiza a été arrêté le 19 novembre 2010 par la police marocaine dans le quartier Linaach de El Aaiun. Mohamed dit avoir été soumis à différents types de torture. Avant que la police ne l’emmène au poste de police d'El Aaiun, il a été violé avec un objet métallique. Pendant sa détention au poste de police, Mohamed a été interrogé menotté, les yeux bandés, et dépouillé de ses vêtements. Il a été soumis à des électrochocs, des insultes et privé de sommeil et de nourriture.

Le 17 février 2013, Mohamed El Bachir Boutinguiza a été condamné à perpétuité par le tribunal militaire de Rabat.

Boutinguiza a été condamné à la prison à vie par la Cour d'appel, reconnu coupable de constitution d'organisation criminelle et du meurtre d'un fonctionnaire dans l'exercice de ses fonctions, avec l'intention de tuer. Comme les 19 autres détenus, M. Boutinguiza est détenu arbitrairement depuis près de sept ans et souffre toujours de traitements inhumains. Il est constamment harcelé. Boutinguiza a déclaré à la cour qu'il n'était pas dans le camp au moment de sa destruction, et n’a pas pu commettre le crime parce qu'il était à El Aaiún au mariage d'un ami. Le seul élément de preuve du crime est le dossier de la police. Les dossiers de la police comportent des aveux que l'accusé affirme qu’ils sont falsifiés à son défaut et signés sous la torture. Boutinguiza a déclaré être innocent, et capturé à cause de ses opinions politiques.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi