Babait Mohamed Khuna
36 ans
Condamné à 25 ans de prison par la cour d’appel de Salé en 2017
Mis à jour le: 18.11 - 2014 15:40Imprimez cette page    
babait_mohamed_khuna_300.jpgBabait Mohamed Khuna est né le 24 octobre 1981 à El Aaiun, au Sahara Occidental. Babait vit encore à El Aaiun, et est l'un des rare sahraoui assez chanceux pour avoir un emploi local. Babait travaillait pour l'administration locale.

Néanmoins, il a toujours ressenti un fort sentiment de solidarité avec les moins fortunés. Après le démantèlement violent du camp de protestation de Gdeim Izik et les arrestations massives de citoyens sahraouis, Babait a souvent participé à des manifestations qui réclamaient la libération des prisonniers. Son patron à l'administration locale a essayé de l'empêcher d'assister à ces rassemblements, jusqu’à le menacer de le démissionner, mais Babait a continué à participer aux marches de protestation.

Le 15 août 2011, Babait a été arrêté à El Aaiun par la police marocaine.

Un an et demi plus tard, le 17 février 2013, le tribunal militaire marocain de Rabat l’a condamné à 25 ans de prison.

Le 19 juillet, Babait a été condamné à 25 ans de prison par la cour d'appel, reconnu coupable de participation à des meurtres et au meurtre de fonctionnaires dans l'exercice de leurs fonctions, dans l'intention de tuer. Babait a déclaré à la cour qu'il n'était pas dans le camp pendant les événements, et qu'il n'avait aucun lien avec le camp, autre que sa mère qui avait une tente dans le camp. Le seul élément de preuve contre Babait est le dossier de la police. Babait déclare qu'il a été forcé de signer les dossiers de la police sous la menace, et que la police avait laissé des espaces blancs sur les pages, que la police les a remplis à une occasion ultérieure.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi