WSRW à Glencore sur son implication pétrolière au Sahara, bis
glencore_sign.jpg

Dans une lettre envoyée le 3 février, WSRW répète ses préoccupations à propos de l’implication de la compagnie suisse Glencore Plc dans l'exploration non éthique du pétrole au Sahara Occidental occupé. Lire la lettre complète, et notre correspondance avec Glencore, ici.
Mis à jour le: 09.02 - 2015 00:21Imprimez cette page    
"Nous vous invitons à clarifier la façon dont les intérêts de Glencore au Sahara Occidental sont alignés avec la politique des droits humains de la société et avec les libertés fondamentales et les droits de l'homme du peuple sahraoui, et d'abord et avant tout avec leur droit à l'autodétermination au sens du droit international. En particulier, nous invitons Glencore à expliquer les mesures qu'il a prises, le cas échéant, pour s’assurer que la licence a été signée conformément avec les souhaits du peuple sahraoui ", a écrit WSRW le 3 février au PDG de Glencore, Ivan Glasenberg M..

En octobre 2014, WSRW avait rapporté que Glencore Plc avait reçu deux permis pétroliers du gouvernement marocain pour des blocs pétroliers situés au large des côtes du Sahara Occidental occupé. WSRW a d’abord contacté Glencore le 18 décembre 2014, exhortant la société à se retirer du territoire, pour aider à créer les conditions nécessaires au peuple sahraoui pour auto déterminer le statut et la gouvernance de leur pays. La réponse de Glencore à WSRW, en date du 24 décembre 2014, citant l’approche "positive" du Maroc dans le processus de paix, peut être trouvée ici.



Ivan Glasenberg
Chief Executive Officer
Glencore International AG

Brussels
3 February 2015

RE: Petroleum exploration in occupied Western Sahara

Dear Mr Glasenberg,

Thank you for your reply of 24 December 2014 to our letter of 18 December 2014. The fact that you made the effort to get back to us on Christmas Eve demonstrates that you take the matter seriously, for which we are grateful.

However, the content of your response is reason for concern, as it seemingly disregards a fundamental human right: the right to self-determination, as guaranteed by the International Court of Justice, the International Covenant on Economic, Social and Cultural Rights and customary international law. Taking the Saharawi people’s right to self-determination as a point of departure, the UN Legal Counsel concluded in 2002 that the rights and the wishes of that people are paramount in assessing the legality of the exploration or exploitation activity. That implies free, informed and prior consultation, consent and subsequent benefit.

It is not clear from your letter how Glencore has sought the consent of the Saharawi people, living under Moroccan occupation and in Algerian refugee camps.

With regard to its Human Rights Policy, Glencore’s website states: “With this policy we provide guidance and further interpretation of our fundamental commitment to respect Human Rights, consistent with the UN Universal Declaration of Human Rights. As stipulated in our Code of Conduct, we uphold the dignity, fundamental freedoms and human rights of our employees, contractors and the communities in which we live and work and others affected by our activities”.

We invite you to clarify how Glencore’s interests in Western Sahara align with the Company’s own Human Rights Policy and with the fundamental freedoms and human rights of the Saharawi people, first and foremost with their right to self-determination as understood in international law. In particular, we invite Glencore to explain what steps it has taken, if any, to make sure that the licence was signed in accordance of the wishes of the Saharawi people.

We repeat our call for immediate termination of Glencore’s involvement in occupied Western Sahara, thereby contributing to the serenity and good-faith that is vitally needed for the fulfillment of the human rights, in particular the right to self-determination, of the people of Western Sahara.

Sincerely,
Erik Hagen
Chair
Western Sahara Resource Watch


A copy of this letter was sent to:
- HE Ambassador Christopher Ross, UN Secretary-General’s Personal Envoy for Western Sahara
- HE Kim Bolduc, UN Secretary-General’s Special Representative for Western Sahara and Head of the United Nations Mission for the Referendum in Western Sahara (MINURSO)
- Ms Ursula Wynhoven, General Counsel at UN Global Compact
- Ms Liliane Maury Pasquier, Member of the Swiss Parliament
- Mr Alfred Fritschi, Managing Director of The Berne Declaration
- Ms Caroline Morel, Director of Swiss Aid

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi