Man Diesel va aider le Maroc dans électrification des terres occupées
smara_demo_12.01.05_610.jpg

Géant allemand Man Diesel & Turbo a passé un contrat avec le gouvernement marocain pour étendre les générateurs diesel à El Aaiun, au Sahara Occidental occupé.
Mis à jour le: 27.06 - 2015 20:37Imprimez cette page    
L'usine diesel existant sera étendue de quatre générateurs diesel supplémentaires qui ont une puissance combinée de 72 MW. Le projet devrait être terminé d'ici août 2016. Les générateurs fonctionneront au fuel lourd n°2 comme combustible de base et au gasoil comme combustible de secours.

L’Office marocain national du Maroc pour l'électricité (ONEE) a annoncé sur son site que Man Diesel a été choisi pour la conception, la fourniture, le génie civil, le transport, le montage, les essais et la mise en service de cette centrale  à El Aaiun. Man Diesel est une filiale de la multinationale MAN SE société allemande, basée à Augsburg.

« Man Diesel & Turbo n’a pas besoin d’être associé à l'occupation du Sahara occidental par le Maroc. Un tel partenariat est très dommageable à la résolution du conflit. Nous appelons Man Diesel à reconsidérer immédiatement son engagement et à ne pas installer d’équipement dans le territoire occupé », a écrit WSRW dans une lettre à la compagnie le 25 juin.

Le type de centrale de production d'électricité envisagé est connu pour produire de l'effet de serre qui polluent gravement l'environnement et représente un risque pour la santé humaine. Étant donné leurs composés soufrés et azotés, et leur grande particularité, les fiouls lourds ne sont pas utilisés en Europe dans les centrales électriques. C’est également la raison pour laquelle la communauté internationale rendra obligatoire aux navires d’utiliser des carburants plus propres dans les années à venir. Il est démontré que les fuels lourds posent un risque pour la santé humaine sur les populations locales.

Deux précédentes tentatives du gouvernement marocain pour installer des centrales diesel au Maroc, à Tiznit et Ait Melloul, ont été tuées dans l'œuf, alors que les manifestations civiles ont éclaté et que les préoccupations pour l'environnement et la santé publique sont venus au premier plan. Maintenant, le gouvernement marocain a décidé de construire le même type de station d'alimentation en dehors du Maroc, et à l'intérieur du territoire qu'il maintient sous occupation militaire depuis 1975 : le Sahara Occidental.

WSRW soutient que l'électrification du Sahara Occidental fait avancer ou enracine l’occupation illégale du territoire par le Maroc. Il y a tout juste un an, WSRW a publié le rapport « le carburant de l'occupation », documentant les transports et volumes de produits pétroliers destinés au Sahara Occidental occupé. Les résultats ont révélé une forte implication de la compagnie maritime suédoise AB Wisby Tankers. Bien que les Sahraouis au Sahara Occidental utilisent également des produits pétroliers à des fins de maintien de la vie civile, le pétrole est principalement utilisé par les administrations marocaines, l'armée, les colons et pour le pillage des riches ressources naturelles du territoire. Sans les importations de pétrole, l'occupation illégale serait pratiquement impossible à maintenir.

L’avis de l’ONEE publié que son site Web peut également être téléchargé ici (copié le  23/06/2015)

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi