HRW : "les produits du Sahara ne doivent pas être étiquetés Maroc"
hrw_occupation_inc.jpg

Lors de la présentation de son nouveau rapport sur les produits des colonies israéliennes aujourd'hui, Human Rights Watch cite le cas du Sahara Occidental. L'ONG affirme que "les pays ne devraient pas importer des produits fabriqués au Sahara Occidental et étiquetés Made in Maroc, ni en vertu d'accords tarifaires préférentiels avec le Maroc".
Mis à jour le: 19.01 - 2016 21:47Imprimez cette page    
Dans le nouveau rapport "Occupation Inc. : Comment les entreprises des colonies contribuent aux violations par Israël des droits des Palestiniens", publié ce matin, Human Rights Watch appelle à un étiquetage correct des marchandises produites dans les colonies israéliennes sur les terres palestiniennes. Le groupe de défense basé à New York exhorte les entreprises à sortir des colonies de peuplement, et à remplir leurs obligations de respecter les droits humains des populations vivant où ils opèrent - et pour les entreprises, plutôt pour les consommateurs qui achètent leurs produits, de confirmer que leurs produits ne viennent pas des 1000 entreprises qui font des affaires sur le territoire palestinien occupé. "Dans la pratique, cela signifie que les pays ne devraient pas traiter les marchandises produites dans les colonies comme fabriquées en Israël", précise l'organisation dans les questions/réponses du nouveau rapport.

"Les principes utilisés dans cette recherche s'appliquent à toute autre situation d'occupation", dit Human Rights Watch. L'organisation se réfère explicitement à l'affaire du Sahara Occidental. "Les pays ont également besoin d'évaluer leurs relations commerciales avec ces territoires en conformité avec leur devoir de ne pas reconnaître la puissance occupante comme souveraine sur le territoire qu'elle occupe. Par exemple, les pays ne devraient pas importer des produits fabriqués au Sahara Occidental étiquetés Made in Maroc ni sous des accords tarifaires préférentiels avec le Maroc."

"En décembre 2015, le Tribunal de l'Union européenne a estimé que l'accord UE-Maroc sur les produits de l'agriculture, et de la pêche ne concerne pas le Sahara Occidental. L'UE considère le Sahara Occidental comme un territoire non autonome administré par le Maroc, plutôt que sous occupation militaire, mais le tribunal a néanmoins estimé que l'accord peut "encourager indirectement" les violations des droits fondamentaux du peuple sahraoui ou que l'UE pourrait "en bénéficier", contrevenant aux responsabilités de l'UE en vertu de la Charte des Nations Unies", dit Human Rights Watch.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi