Actu : des Sahraouis manifestent au QG de l'OCP à Casablanca
ocp_hq_protest_3_610_200.jpg

Des diplômés chômeurs sahraouis ont manifesté au siège de l'OCP à Casablanca, la compagnie nationale marocaine de phosphate qui exploite le phosphate de la mine du Sahara Occidental occupé. Des témoins oculaires rapportent l'intervention brutale de la police et qu'au moins un sahraoui a été gravement blessé. WSRW mettra à jour cet article quand les nouvelles viendront depuis le terrain.
Mis à jour le: 24.01 - 2016 20:24Imprimez cette page    
"Le groupe de coordination sahraoui demande sa part des phosphates de Phosboucraa", indique la bannière que les manifestants ont apporté à l'OCP. Le texte concerne également la promesse de l'OCP de 5.900 nouveaux emplois au Maroc et dans les parties occupées du Sahara Occidental.

À l'automne dernier, l'OCP a annoncé qu'il allait employer 500 personnes à Phosboucraa. Mais les nouveaux postes requièrent des critères de qualification élevés qui ne sont pas accessibles à la majorité des Sahraouis qui du fait de leur marginalisation socio-économique ont peu accès à l'enseignement supérieur. En conséquence, les manifestations sahraouies se sont intensifiées.

Depuis des mois, El Aaiun la capitale du Sahara Occidental est le théâtre de manifestations quotidiennes par des Sahraouis de tous les horizons. Ils en ont assez de la politique marocaine de marginalisation des Sahraouis alors que les colons marocains obtiennent des emplois créés dans le secteur de l'exploitation illégale par le Maroc de la terre occupée du peuple sahraoui.

Les griefs ciblent particulièrement la compagnie nationale marocaine de phosphate l'OCP (Office Chérifien des Phosphates), qui a repris la gestion de l'usine de phosphate du Sahara Occidental (Phosboucraa) après l'invasion marocaine du territoire en 1975. Les Sahraouis qui travaillaient dans les mines sous la domination coloniale espagnole ont au fil du temps été largement remplacés par les Marocains.

Le 12 janvier, un groupe de 19 jeunes hommes a commencé une grève de la faim pour réclamer le respect du droit des Sahraouis à travailler.

Les photos ci-dessous sont tirées de la manifestation qui a eu lieu à l'intérieur des locaux de l'OCP à Casablanca. La qualité des photos est assez mauvaise - ce sont les premières images disponibles. WSRW mettra à jour cette section dès que du nouveau matériel nous parviendra.

ocp_hq_protest_3_610.jpg

ocp_hq_protest_610.jpg

ocp_hq_protest_2_610_1.jpg

ocp_hq_protest_4_610.jpg

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi