Les manifestations se propagent au Sahara Occidental
smara_23.02.16_a_610_200.jpg

Images de ce qui se passe pour  les manifestations pacifiques réclamant le respect des droits fondamentaux au travail et à une vie décente au Sahara Occidental. Alors que les manifestations se propagent de El Aaiun vers d'autres villes, la police marocaine répond avec la férocité habituelle.
Mis à jour le: 25.01 - 2016 20:08Imprimez cette page    
Western Sahara  Resource Watch a reçu des rapports sur les manifestations qui ont eu lieu dans différentes villes au Sahara Occidental tout au long du week-end des 23 et 24 janvier 2016.

Alors que les manifestations en cours à El Aaiun continuent, des manifestations pour les mêmes motifs ont eu lieu à Smara et Boujdour : les Sahraouis réclament le juste partage des ressources de leur propre pays.

Les photos ci-dessous sont quelques unes de la manifestation de samedi à Smara. Les jeunes sahraouis se sont réunis avec une banderole disant "Il est maintenant temps de profiter de notre richesse". Comme les manifestants et les grévistes de la faim à El Aaiun, ils revendiquent le droit au travail et à une vie décente. Les images montrent l'intervention de la police marocaine en civil et des policiers en uniforme qui ont perturbé la manifestation et se sont attaqués physiquement aux participants.

Une grande partie du Sahara Occidental est occupée par le Maroc depuis 1975, au mépris flagrant du droit international. Au milieu d'un climat d'oppression du peuple sahraoui originaire, le Maroc procède à la vente des ressources du Sahara Occidental comme s'il était en droit de le faire.

Mais il ne l'est pas. Un avis juridique des Nations Unies de janvier 2002 a conclu que les souhaits et les intérêts du peuple sahraoui - comme le seul peuple originaire du territoire avant l'invasion par le Maroc - sont les exigences légales pour toute activité liée aux ressources au Sahara Occidental.

En octobre l'année dernière, le Comité onusien des droits économiques, sociaux et culturels a confirmé que les Sahraouis sont en effet particulièrement touchés par la pauvreté, et a exprimé sa préoccupation de ce que le Maroc ne respecte toujours pas le droit des Sahraouis à disposer de leurs ressources naturelles. En particulier, le Comité a exhorté le Maroc à respecter les droits des Sahraouis à être informés et à donner leur consentement préalablement à toute exploitation de leurs ressources.

Les Sahraouis manifestent depuis des années contre le pillage du Sahara Occidental par le Maroc. Les récentes manifestations sont principalement celles des jeunes générations de Sahraouis, qui ont grandi en marge de la société, privés des droits sociaux et économiques de base dans leur propre pays. Alors que les Sahraouis sont frappés par la pauvreté, les emplois créés par le Maroc dans l'exploitation des ressources du Sahara Occidental vont principalement aux colons marocains. La jeunesse sahraouie en a assez de cette situation, et se fait de plus en plus entendre - tout en sachant parfaitement comment le régime marocain traite de la dissidence. Pas légèrement.




smara_23.02.16_610.jpg

smara_23.02.16_a_610.jpg

smara_23.02.16_b_610.jpg

smara_23.02.16_c_610.jpg

smara_23.02.16_d_610.jpg

smara_23.02.16_e_610.jpg

smara_23.02.16_f_610.jpg

smara_23.02.16_g_610.jpg

smara_23.02.16_h_610.jpg

5546smara_23.02.16_h_610.jpg

smara_23.02.16_i_610.jpg

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi