Le conseil de l'UA condamne l'exploitation des ressources sahraouies
atwoodachiever_namibia16_610.jpg

"Un acte hostile susceptible de perpétuer le conflit et le colonialisme au Sahara Occidental». Le Conseil de paix et de sécurité de l'Union Africaine réitère sa position sur l'exploitation illégale des ressources naturelles du Sahara Occidental.
Mis à jour le: 19.02 - 2016 00:04Imprimez cette page    
Photo ci-dessus : Kosmos Energy a affrété un navire de forage pour l'exploration au large du Sahara Occidental. Ici, le navire est observé en 2014 au large de la Namibie, direction le nord, en route vers le Sahara occidental.

Le 11 février 2016, le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA), a consacré une séance au sujet des ressources naturelles et des conflits en Afrique.

"Le conseil a condamné l'exploitation illégale des ressources naturelles du Sahara Occidental et la considère comme un acte hostile susceptible de perpétuer le conflit et le colonialisme au Sahara Occidental", rapporte le communiqué de presse sur la session. "A cet égard, le Conseil a réitéré les décisions pertinentes des Nations Unies et l'Union africaine, dans sa décision particulière Assembly/AU/Dec.583(XXV) adoptée par l'Assemblée lors de sa 25e session ordinaire, exhortant le Conseil de sécurité à assumer pleinement ses responsabilités, et de considérer plus efficacement les questions du respect des droits humains et de l'exploitation illégale des ressources naturelles du territoire ".

Le 15 octobre 2015, l'Union Africaine a publié sur son site Internet un avis juridique approfondie sur l'exploitation des ressources naturelles sur le territoire.

Il convient de rappeler que le Conseil de paix et sécurité de l'UA a le 27 mars 2015, publié une déclaration indiquant que les compagnies travaillant au Sahara occidental ne seraient pas les bienvenues dans d'autres Etats membres de l'Union Africaine.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi