La République du Sahara Occidental déclare sa ZEE exacte
sadr_eez_610.jpg

Hier, lors de la visite du Secrétaire général de l'ONU dans les camps de réfugiés sahraouis, le gouvernement du Sahara Occidental a déposé les revendications exactes de ses zones maritimes.
Mis à jour le: 06.03 - 2016 20:01Imprimez cette page    
Lors de la visite du Secrétaire général de l'ONU dans les camps sahraouis réfugiés hier, le gouvernement de la RASD a déposé auprès de Ban Ki-Moon - comme dépositaire de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer- les coordonnées graphiques et tracés exacts de sa ZEE (Zone économique exclusive).

"Les coordonnées et les cartes montrant les limites extérieures de la ZEE vont maintenant être communiquées à tous les Etats membres de l'ONU par leurs missions permanentes à New York", a déclaré le Front Polisario dans un communiqué de presse.

La premier 200 miles nautique de la déclaration de la Zone économique exclusive (ZEE) au large du Sahara Occidental a été initialement déposée le 22 janvier 2009, mais sans définir précisément les frontières maritimes avec les voisins le Maroc, l'Espagne et la Mauritanie, ou les extensions dans les eaux internationales.

"En clarifiant les limites extérieures de la ZEE du Sahara Occidental, le gouvernement de la RASD indique clairement qu'il ne veut pas tolérer l'exploitation illégale de ses ressources naturelles, y compris les riches ressources halieutiques en mer, ni les efforts déployés par le Maroc et les entreprises étrangères complices pour explorer les ressources des fonds marins dans les eaux du Sahara Occidental ", dit la déclaration.

Télécharger ici le communiqué de presse entier, avec les coordonnées et les cartes.

Aucun État dans le monde ne reconnaît les revendications de souveraineté auto-proclamée du Maroc sur le Sahara Occidental. Celle-ci ont été rejetées par la Cour internationale de Justice. L'ONU traite du Sahara Occidental comme la dernière question coloniale non résolue en Afrique.

La visite hier de Ban Ki-Moon dans les territoires libérés du Sahara Occidental et dans les camps de réfugiés en Algérie est la première de son mandat.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi