Des actionnaires de PotashCorp pour un examen des DH au Sahara
potashcorp_agrium_610.jpg

Deux actionnaires institutionnels de PotashCorp présentent une proposition avant la réunion annuelle de la compagnie la semaine prochaine. PotashCorp est le plus grand importateur mondial de roche de phosphate du Sahara Occidental occupé.
Mis à jour le: 07.05 - 2016 21:07Imprimez cette page    
Le texte ci-dessous est un communiqué de presse de la part du groupe canadien SHARE. PotashCorp était en 2015 la compagnie qui avait prélevé la plus grande part des phosphates du Sahara Occidental occupé dans le monde, avait révélé un rapport de Western Sahara Resource Watch.


Des actionnaires présentent une proposition sur les droits de l'homme à l'assemblée générale Potash Corporation (traduction wsrw)

Communiqué de presse, 5 mai 2016

Deux actionnaires institutionnels de Potash Corporation (TSX: POT) présenteront une proposition d'actionnaires lors de l'assemblée annuelle de l'entreprise mardi 10 mai, demandant à la compagnie de commander et rendre publique une évaluation indépendante de ses responsabilités au regard des droits de l'homme par rapport à l'approvisionnement de la roche phosphatée du Sahara Occidental.

Potash Corporation est maintenant le plus grand importateur mondial de la roche phosphatée du territoire non autonome du Sahara Occidental, dont une partie est actuellement contrôlée par le Maroc. La revendication de souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental n'est pas reconnue par la Cour internationale de Justice ni les Nations Unies, et des violations graves des droits humains ont été signalés dans le territoire, qui est parfois appelé la "dernière colonie de l'Afrique".

La Congregation of the Sisters of Mercy of Newfoundland (Congrégation des Sœurs de la Miséricorde de Terre-Neuve) et OceanRock Investments Inc. (Meritas Jantzi Social Index® Fund)) a travaillé avec Shareholder Association for Research and Education (SHARE) (Association des actionnaires pour la recherche et l'éducation) pour déposer la proposition. C'est la deuxième année que des actionnaires exposent cette résolution à la société.

«Depuis 2015, les risques juridiques et de réputation liés à l'extraction des ressources du Sahara Occidental n'ont cessé de croître», a déclaré Fred Pinto, PDG de OceanRock Investments Inc. «Conduire une évaluation des impacts réels et potentiels de l'entreprise est une première étape attendue depuis longtemps dans une audit préalable des droits de l'homme. Comme l'attention de la communauté internationale est de plus en plus attirée sur le conflit, cette évaluation est encore plus critique pour les actionnaires ".

Le conseil de la société recommande un vote contre la proposition, en disant qu'"une distinction doit être faite entre les questions politiques et les responsabilités juridiques et autres imposées aux entreprises opérant dans la région ou ayant des relations d'affaires avec des entreprises opérant dans la région."

"Il y a une différence entre une approche politique - qui n'est pas demandé à Potash - et une approche commerciale, que toute entreprise publique travaillant au Sahara Occidental est obligée d'avoir", a déclaré Sœur Sheila O'Dea de la Congregation of the Sisters of Mercy of Newfoundland. "La question n'est pas "comment Potash peut trouver une solution à la situation au Sahara Occidental ?", mais "quels sont les impacts réels et potentiels en droits humains des activités commerciales de Potash sur le peuple sahraoui? "

"Potash dit qu'il a fait son audit préalable, mais aucun rapport d'une partie indépendante n'a été rendu accessible au public", a déclaré Kevin Thomas, directeur de l'engagement actionnaire pour SHARE. "La société a indiqué qu'elle se fonde sur deux rapports non divulgués préparés pour la compagnie nationale marocaine à qui Potash achète la roche de phosphate, ainsi que sur les visites des responsables de l'entreprise. C'est ni indépendant ni transparent".

La réunion annuelle de la compagnie aura lieu à Saskatoon à 15h30 heure locale le 10 mai.

Pour plus d'informations ou pour organiser des entretiens, s'il vous plaît contactez :

Kevin Thomas
Directeur, Engagement des actionnaires
Association des actionnaires pour la recherche et l'éducation
Email: kthomas@share.ca Téléphone: 416-992-5392

Le texte intégral de la proposition est disponible à l'adresse : http://bit.ly/24qYA5h

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi