Paradeep : nouveau client des phosphates du conflit sahraoui ?
fosboucraa_610.jpg

Il arrive rarement que des navires transportent de la roche phosphatée du Sahara Occidental occupé vers l'Inde. Cependant, une cargaison de 8 millions de dollars va être débarquée dans le port de Paradip.
Mis à jour le: 10.06 - 2016 00:39Imprimez cette page    
Le MV Zagora, un vraquier battant pavillon Grec, est arrivé le 26 mai au port de Paradip, sur la côte est de l'Inde. Le Cobra Post, un journal indien en ligne d'investigation attendait le transporteur à son arrivée. Le MV Zagora contenait 70 000 tonnes de phosphates, d'une valeur d'environ 8 millions de dollars américains. Cobra Post a essayé sans succès d'obtenir des commentaires de la compagnie de phosphate local, Paradeep Phosphates.

Paradeep Phosphates Limited (PPL) est détenue conjointement par le groupe indien Adventz et le Groupe marocain OCP par Zuari Maroc Phosphates Ltd (ZMPL). ZMPL détient une participation de 80,45% de PPL, qui produit et commercialise des engrais, des produits chimiques et des sous-produits.

Ceci n'est très probablement pas la première fois que la joint-venture de l'OCP en Inde importe des produits du territoire occupé. WSRW a constaté dans les comptes annuels de Paradeep Phosphates que l'entreprise semble avoir reçu un navire au cours de 2011-2012. WSRW a contacté la société le 9 février 2015 pour demander des renseignements sur les importations, mais n'a pas obtenu de réponse.

La dernière fois que l'Inde a reçu un navire c'était en mars 2014, pour une autre société à Tuticorin. WSRW n'a pas été en mesure d'identifier l'importateur à l'époque. Selon toute vraisemblance, aucun envoi de cargaison n'a eu lieu entre le celui du navire Paradeep en 2011-2012 et celui vers Tuticorin en mars 2014.

Une grande partie du Sahara Occidental est occupée par le Maroc depuis 1975. Les exportations de phosphate de roche fournissent un soutien financier à l'occupation et prête un signe malheureux de légitimité aux revendications marocaines sans fondement sur le territoire. La Cour Internationale de Justice a conclu que la revendication de la souveraineté du Maroc sur la terre est sans fondement.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi