COP22 : Ban Ki-Moon aborde la propagande marocaine avec la CCNUCC
unspokesperson_610.jpg

Le porte-parole du secrétaire général de l'ONU a déclaré le 7 novembre que les cartes erronées représentant le Sahara Occidental comme une partie du Maroc sur le site web de la COP22.ma avaient été abordées avec l'organisation climatique de l'ONU, la CCNUCC. Pendant ce temps, les organisateurs de la COP22 continuent à propager l'occupation marocaine.
Mis à jour le: 09.11 - 2016 00:29Imprimez cette page    
Dans un point de presse du 7 novembre, le porte-parole de Ban Ki-Moon, M. Stéphane Dujarric, a déclaré que les fausses cartes présentées sur COP22.ma ont été discutées au sein de l'ONU.

« A propos du site Web, nous avons abordé avec nos collègues de la CCNUCC ces préoccupations pour lesquelles nous avons été sensibilisés, je sais qu'ils sont en contact avec les organisateurs », a-t-il répondu à Inner City Press. Voir la vidéo à droite.

WSRW a publié le 2 novembre un nouveau rapport sur l’importante croissance prévue pour les infrastructures énergétiques au Sahara Occidental occupé. Une partie de ce rapport a également rapporté comment le site officiel COP22.ma contenait des cartes qui incluaient le Sahara Occidental comme partie du territoire national marocain. Aucun Etat au monde ne reconnaît les revendications marocaines sur le Sahara Occidental.

Le 6 novembre, tout le site Web a été relancé, et les cartes avaient disparu.

Le 7 novembre, le ministre marocain des Affaires étrangères a rappelé la célébration de l’invasion du Sahara Occidental par son pays lors à l'ouverture officielle de la conférence.

Le porte-parole de l'ONU a également été interrogé aujourd'hui sur la détention de la vice-présidente du Parlement africain Suelma Beirouk. Il n'avait pas connaissance de la question.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi