Pour les nuls : le forage de Kosmos au Sahara Occidental occupé
6474zaragoza_1_610_200.jpg

La compagnie pétrolière américaine Kosmos Energy et la compagnie écossaise Cairn Energy vont entreprendre des forages pétroliers au large des côtes du Sahara Occidental. C’est clairement en violation du droit international, selon l'ONU - et cela détruit les efforts de paix de l'ONU. Voici ce que vous devez savoir.
Mis à jour le: 18.10 - 2014 12:36Imprimez cette page    
plateforme_conflit_120.jpg- Lisez notre rapport d'octobre 2014 sur Kosmos Energy, Une Plate-Forme Pour un Conflit.

- Vous trouverez l'accord controversé de Kosmos Energy avec le gouvernement marocain à la page 1063 dans ce document.

-Cliquez ici pour les photos et vidéos en hautes résolutions du navire.(libre de droits)
Dans quelques semaines, en novembre,  la plate-forme Atwood Achiever sera ancrée au large des côtes du Sahara Occidental, un territoire en grande partie sous occupation marocaine. À environ 2135 mètres de profondeur au fond de la mer, elle commencera la première opération de forage de l'histoire du Sahara Occidental sous occupation marocaine. Le forage commencera en décembre 2014.

La plate-forme est affrétée par la compagnie pétrolière américaine Kosmos Energy Ltd, qui opère sur avec un permis accordé par la compagnie pétrolière nationale marocaine l’ONHYM, en partenariat avec la compagnie écossaise Cairn Energy PLC.

L’exploration pétrolière au large du Sahara Occidental occupé présente un problème important.

De telles activités sont considérées comme en violation du droit international. En 2002, le Bureau des affaires juridiques des Nations Unies a déclaré que l'exploration ou d'exploitation pétrolière au Sahara occidental est illégale si elle est effectuée « au mépris des intérêts et de la volonté du peuple du Sahara Occidental ».

Le peuple du Sahara Occidental, le peuple sahraoui, et ses représentants ont déclaré sans équivoque leur opposition aux projets de Kosmos dans les eaux de leur terre natale occupée. Les Sahraouis sont également unanimes pour affirmer qu’ils ne vont pas bénéficier de façon tangible de  la production pétrolière - bien au contraire. Ils craignent qu’il n’y ait plus de pétrole disponible dans leur avenir, et que l'activité industrielle et économique résultant de la production pétrolière ne fasse que consolider une actuelle occupation illégale et violente. La moitié des habitants du Sahara Occidental vit aujourd'hui dans des camps de réfugiés dans la partie la plus aride du désert algérien, survivant d’une aide humanitaire en diminution et souffrant de malnutrition. Ils vont bénéficier de rien du tout.

En tant que tel, le programme pétrolier marocain au Sahara Occidental présente un obstacle majeur à la résolution de ce conflit de longue date, car il sabote gravement la confiance du peuple sahraoui dans les négociations de paix menées par l'ONU et envers l’ONU elle-même en tant que gardien du droit international.

En s'engageant dans la production pétrolière au Sahara Occidental par le biais d’un accord avec le gouvernement marocain, Kosmos et Cairn contribuent à soutenir des allégations infondées de souveraineté du Maroc sur le territoire, et ne respectent pas la volonté du peuple sahraoui autochtone. Aucun État au monde ne reconnaît la souveraineté autoproclamée du Maroc sur le territoire.

Ni Kosmos, ni Cairn, ni le propriétaire du navire de forage, Atwood Oceanics n’ont jamais sollicité le consentement du peuple du territoire, du peuple sahraoui. Au lieu de cela, les compagnies en question ont mené un processus de consultation fallacieux par lequel elles ont rencontré des groupes pro-marocains disant soutenir leurs projets.

Manifester contre le forage prévu est très risqué pour la sécurité et la liberté de ceux qui le font. Au cours des dernières années, des activistes sahraouis ont été condamnés à des peines de prison à vie par un tribunal militaire marocain pour avoir protesté contre le pillage, et d’autres sévèrement battus par la police pour avoir exprimé pacifiquement leur opposition à Kosmos.

De nombreuses entreprises qui ont travaillé pour Kosmos Energy sur la licence Sahara Occidental ont regretté leur participation, comme les compagnies d’études sismiques et les constructeurs du navire de forage.

Le programme de forage au Sahara Occidental est unique. Ce sera la première fois depuis 1999 qu’un forage aura lieu au large d’une partie occupée d'un territoire non autonome. Lors du précédent mené sous l'occupation indonésienne du Timor Oriental, les activités ont été largement condamnées et universellement reconnues comme illégales.

Pour plus d'information, utilisez le moteur de recherche sur le site de www.wsrw.org.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi