"Les accords internationaux confirment que le Sahara est marocain"
mustapha-al-khalfi_610.jpg

«Les accords internationaux qui n'excluent pas « le Sahara marocain » de leur application, prouvent que la région est marocaine », a déclaré dans une interview le ministre marocain de la Communication Mustapha El Khalfi.
Mis à jour le: 31.01 - 2013 09:14Imprimez cette page    
L’entretien du journal Pan-arabe Al-Hayat avec Mustapha El Khalfi le 14 janvier, a mis l'accent sur l'impasse politique qu’est le Sahara Occidental.

Quand on lui demande s’il y a des documents qui soutiennent la déclaration du Maroc que le Sahara Occidental fait partie de son territoire national, il a expliqué qu'il y a « plus de 12 accords internationaux avec des pays comme la Grande-Bretagne, Etats-Unis, la France et l'Espagne, qui n'excluent pas le Sahara de leur application ».

Bien qu'aucun pays au monde ne reconnaisse la souveraineté autoproclamée du Maroc sur le Sahara Occidental, certains pays ne maintiennent pas cette non reconnaissance dans leurs relations commerciales. Cela dit, d’autres gouvernements le font.

Tout en prétendant un soutien neutre au processus de paix de l'ONU au Sahara Occidental, l'Union Européenne utilise des spécifications territoriales vagues dans ses accords économiques avec le Maroc, laissant entièrement à ce dernier de définir ses propres frontières nationales. En conséquence, les produits du Sahara Occidental occupé sont actuellement vendus dans les supermarchés européens, étiquetés « Maroc ».

Les actifs du lobbying pour la poursuite de la pêche de l'UE au Sahara Occidental occupé, pour la plupart des Parlementaires espagnols du Comité des pêches au Parlement de l'UE, ont continuellement exprimé que la coopération de l'UE avec le Maroc pour la pêche dans les eaux du territoire n'avait pas d'implications politiques. Le ministre marocain dit maintenant le contraire.

"L'Union Européenne est en train de négocier un nouveau protocole à l'accord de pêche avec le Maroc. Il est décevant que l'Union semble souhaiter soutenir les revendications infondées du Maroc sur le Sahara Occidental en ne distinguant pas entre les deux territoires", a déclaré Sara Eyckmans, coordinateur de Western Sahara Resource Watch.

"L'aspect financier [de l'accord de pêche] n'est pas nécessairement l'aspect le plus important de cet accord. L'aspect politique est tout aussi important », a déclaré le ministre des Pêches du Maroc à un journal marocain en 2006.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi