4 villes danoises arrêtent leurs achats du sel du conflit du Sahara
salt_610.jpg

Un quatuor de municipalités danoises ont exigé de l'importateur de sel controversé Danske Vejsalt qu'aucun sel de voirie provenant du Sahara Occidental ne leur  soit vendu.
Mis à jour le: 10.07 - 2014 19:15Imprimez cette page    
La société danoise Dansk Vejsalt A/S importe du sel de voirie provenant du Sahara Occidental occupé, et le vend aux municipalités danoises. Quatre municipalités ont annoncé ne pas vouloir utiliser ce sel du conflit vendu par la société.

Le Maroc occupe une partie du Sahara Occidental depuis 1975, une occupation qui n'est reconnue ni par l'ONU ni par la communauté internationale. WSRW a révélé l'an dernier que le Danemark importait du sel du Sahara Occidental. Le sel provient d'une mine située dans la partie nord du territoire. Au cours de la dernière année, l'ONG danoise Afrika Kontakt a à plusieurs reprises, et sans succès, tenté d'obtenir de Dansk Vejsalt qu’il arrête l'importation de ce sel.

Morten Nielsen, Chef du Secrétariat de Afrika Kontakt a déclaré :
«Nous avons considéré que notre seule option était de communiquer avec les municipalités au Danemark pour les avertir du fait que le sel qu'ils achètent à Dansk Vejsalt pouvait provenir d'une zone de conflit et que le gouvernement danois ainsi que le Parlement recommande aux institutions publiques de ne pas acheter des produits du Sahara Occidental"

Suite à ces informations, les municipalités de Gladsaxe, Herlev, Rudersdal et Gentofte ont décidé de ne pas utiliser le sel du territoire occupé.

Afrika Kontakt souligne que la décision des municipalités est une victoire claire.
«C'est sur la pression des quatre municipalités que Dansk Vejsalt a promis que tout le sel fourni à ces municipalités ne viendrait à l’avenir que d'Italie. Nous sommes très heureux que les municipalités aient demandé la documentation appropriée pour s'assurer que c'était effectivement le cas », a déclaré Dennis O'Brien, du groupe de campagne Sahara occidental d’Afrika Kontakt.

Plus tôt cette année, la commission Affaires étrangères du Parlement danois a adopté une déclaration qui résume la position du Danemark sur le conflit du Sahara Occidental, et recommande à toutes les institutions publiques à rejeter les produits du Sahara Occidental occupé. Il est demandé aux entreprises privées, si elle travaille au Sahara Occidental, de s’assurer que leurs activités bénéficieront de la population autochtone.

Une enquête juridique de la municipalité de Gladsaxe a prouvé que tous les documents fournis par Dansk Vejsalt pour légitimer leur importation de sel du Sahara Occidental ne peuvent pas être utilisés comme documentation appropriée pour assurer que les opérations bénéficient à la population autochtone. En outre, il est devenu clair que l'entreprise abuse, pour ses plans d'importation du sel du Sahara Occidental, d’un communiqué du ministère des Affaires étrangères qui stipule clairement que : «l'exploitation de ressources naturelles dans les zones (occupées) doit selon le droit international se faire dans le respect des intérêts de la population autochtone et ne doit pas être effectué sauf si elle bénéficie aux populations autochtones.»

Malgré la petite victoire, le sel de voirie du Sahara Occidental continue à être importé par Dansk Vejsalt et constamment utilisé dans de nombreuses municipalités danoises. Afrika Kontakt continuera donc à contacter les municipalités danoises pour les amener à cesser l'utilisation le sel provenant du territoire comme fondant routier.

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi