Tripoliven fait demi-tour : finalement il importe du Sahara Occidental
silverstar_610.jpg

La filiale vénézuélienne de FMC Corp, Tripoliven, a déclaré à WSRW l'année dernière qu'elle n'importait pas de phosphates du Sahara Occidental. Après le rapport d'une grande enquête au Venezuela, la compagnie a admis le contraire.
Mis à jour le: 13.08 - 2014 18:39Imprimez cette page    
La compagnie vénézuélienne Tripoliven reconnait qu'elle importe des roches de phosphate du Sahara Occidental. La société admet ainsi avoir menti à WSRW l'année dernière.

"La roche que nous recevons qui répond le mieux aux exigences de Tripoliven est originaire de Bou Craa, que nous importons du Maroc», a déclaré le président de Tripoliven  Nicolás Marín sur le site vénézuélien d'investigation Armando.info [ou téléchargez].

Les révélations sont co-publiées par Armando et le journal national El universel le 10 août 2014 [ou téléchargez].

Pendant plusieurs années, WSRW a observé que Tripoliven achetait des phosphates du Sahara Occidental. Dans une lettre à Tripoliven en 2013, WSRW a questionné la compagnie sur des expéditions récentes, avec copie au FMC Corp, demandant si elle importait du Sahara Occidental.

Le 20 février 2013, le PDG de la compagnie a déclaré à WSRW : "En ce qui concerne les informations que vous avez demandé, nous pouvons vous informer que Tripoliven n’importe pas de minerai de l’OCP".

Pourtant, quelque chose dans la réponse ne semblait pas correcte. WSRW a poursuivi l'observation des navires voyageant avec des phosphates et arrivant dans leur port en provenance directement du territoire occupé.

Dans des courriels à la compagnie les 24 avril, 2 mai et 3 Juin 2014, WSRW a reformulé la question, pour savoir si leurs usines au Venezuela traitent de la roche phosphatée originaire du Sahara occidental.

WSRW attend toujours des réponses à ces lettres.

Le président de Tripoliven a déclaré à Armando.info que les importations constituent une opération transparente. L'Etat vénézuélien importe également en Colombie, la seule entreprise nationale impliquée dans un commerce de ce genre internationalement.

Il est à noter que FMC Corp a déclaré aux investisseurs en 2012 que ni FMC Corp, FMC Foret, ni aucun de ses filiales n’achètent de phosphates d’aucune provenance que ce soit, y compris du Sahara Occidental (Voir la Lettre du Conseil d'éthique au ministère norvégien des Finances, 31 août 2012, Recommendation to revoke the exclusion of FMC Corporation from the Government Pension Fund Global’s investment universe  et WSRW.org le 11.01.2013, FMC: "ni nous, ni nos filiales n’importons du Sahara Occidental"). Cette déclaration a également été donnée à d'autres investisseurs. Pourtant, FMC Corp a maintenu sa participation de 33,33% dans la filiale Tripoliven, qui non seulement importe des phosphates, mais le fait du Sahara Occidental. WSRW a questionné FMC Corp concernant les achats Tripoliven dans une nouvelle lettre le 4 mai 2014.

FMC Corp a répondu le 13 mai 2014 qu'il « n'a pas de participation majoritaire dans Tripoliven» et qu'il avait «officiellement demandé que aux gestionnaires de Tripoliven de répondre ». Ce qui n’a pas été fait.

La conclusion est donc que FMC Corp n’a pas dit la vérité quand il a déclaré aux investisseurs en 2012 ne pas avoir de filiale impliquée dans ce commerce, et que d’autre part que Tripoliven n'écrivait pas la vérité dans sa correspondance avec WSRW en 2013.

Voir tout ce qui concerne le commerce du phosphate du Sahara Occidental dans notre Rapport d'WSRW de juin 2014 « P pour pillage ».

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi