Le Polisario propose un fonds
Le Polisario a appelé l’ONU à créer un fonds de compensation permettant au peuple sahraoui de bénéficier du pillage des ressources naturelles du Sahara Occidental par le Maroc.
Publié 14 juin 2013


Face à une diminution de l’aide humanitaire, le Front POLISARIO a lancé l’idée d’un fond alimenté par les produits de l'exploitation des ressources naturelles du Sahara Occidental. Le ministre sahraoui de la Coopération, Brahim Mokhtar, a exposé cette proposition lors d'une conférence à Madrid.

Selon Mokhtar, en 2012, le Maroc a fait "4,5 milliards de dollars" de bénéfices en exploitant les ressources naturelles du territoire occupé. "Les Nations Unies connaissent les montants et le Polisario aussi, nous avons donc proposé que les Nations unies obligent le Maroc à placer un pourcentage fixe de ces revenus dans un fonds, destiné à la population sahraouie".

Brahim Mokhtar stipule qu'un mécanisme spécifique doit être mis en place à cet effet, afin de garantir un partage équitable entre « les camps de réfugiés de Tindouf et la population des territoires occupés, qui subit les violations systématiques de leurs droits et qui demande notre aide »

Le ministre sahraoui souligne que cette initiative ne servira qu'à atténuer une partie des conséquences d'une situation créée par le Maroc, une situation «extrêmement grave, mais qui nécessite une solution politique urgente avec l'intervention de la communauté internationale".
Actualités

WSRW appelle l’ONU à faire cesser le pillage

Dans sa déclaration à la Commission des questions politiques spéciales et de la décolonisation des Nations Unies (Quatrième Commission), Western Sahara Resource Watch a appelé à la mise en place d'un mécanisme permettant de placer le produit de l'exploitation des ressources naturelles du Sahara Occidental sous administration internationale jusqu’à ce que le conflit soit résolu, et à l'inclusion de la compétence droits de l'homme dans le mandat de la MINURSO.

13 octobre 2010

Des États demandent à l'Espagne de respecter les droits des Sahraouis

La Namibie et le Timor oriental ont recommandé le 22 janvier à l'Espagne de respecter le droit du peuple sahraoui à un consentement libre, préalable et éclairé en ce qui concerne l'exploitation des ressources naturelles du Sahara Occidental.

26 janvier 2020

WSRW : interrogez l'Espagne sur le Sahara Occidental pour l'EPU

Le mois prochain, le bilan de l’Espagne en matière de droits de l’homme sera examiné par le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies à Genève. WSRW demande aux États membres de l'ONU de pointer les droits du peuple du Sahara Occidental, dont l'Espagne continue d'être responsable.
 

10 décembre 2019

Des États appellent à l'autodétermination sahraouie au Conseil des DH

Plusieurs États membres de l'ONU ont aujourd'hui recommandé au Maroc de tenir le référendum sur l'autodétermination du Sahara Occidental qui aurait du être tenu il y a longtemps.
03 mai 2017