Les réfugiés sahraouis célèbrent la victoire à la Cour européenne
Article image

A 11h45 le 27 février, les réfugiés sahraouis ont célébré la conclusion de la Cour de justice de l’Union Européenne, qui a statué que l'UE ne peut continuer à pêcher au large du Sahara Occidental en partenariat avec le pays qui occupe leur patrie.

Publié 28 février 2018


A 11h45 le 27 février, les réfugiés sahraouis ont célébré la conclusion de la Cour de justice de l’Union Européenne, qui a statué que l'UE ne peut continuer à pêcher au large du Sahara Occidental en partenariat avec le pays qui occupe leur patrie.
Ce même jour, la Cour de justice a jugé que l'UE ne pouvait pas pêcher dans les eaux situées au large du territoire sous occupation du Maroc.

"Les nouvelles se répandent comme un feu de brousse chez les Sahraouis dans les territoires occupés et dans la diaspora, nous sommes si heureux d'apprendre que le soutien de l'UE à l'occupation par ces accords de pêche a cessé", a déclaré Jalihenna Mohamed, de la campagne sahraouie contre la pillage (SCAP).

"Ceci représente une victoire cruciale pour notre peuple et ne laisse aucune chance de manipulation aux gouvernements et aux entreprises de l'UE pour exploiter ou investir dans notre territoire. Nous appelons l'UE à soutenir le processus de paix de l'ONU et cesser de payer le Maroc pour occuper nos terres. Aucune activité commerciale au Sahara Occidental occupé ne sera menée avant que le peuple sahraoui ne jouisse de son droit légitime à l'autodétermination et ne décolonise sa terre par un référendum démocratique et libre", a-t-il dit.

La moitié du peuple sahraoui vit comme réfugié en Algérie depuis 1975, date à laquelle le Maroc a envahi le territoire. Alors que l'Espagne permettait au Maroc d'annexer le territoire, le régime moribond de Franco signait un accord avec le Maroc afin que la flotte de pêche espagnole puisse continuer à opérer dans les eaux. En 1986, l'Espagne est devenue membre de l'UE, et depuis 1988, l'UE paye le Maroc pour que la flotte principalement espagnole puisse continuer à pêcher dans les eaux sahraouis. Les Sahraouis ont toujours protester, argumentant que l'UE n'est pas autorisée à violer le droit international.

Vidéos et photos dans cet article peuvent être utilisées gratuitement, s'il vous plaît indiquez "SCAP" en crédit.
 


Download video. 
 


Download video. 

 

celebration2_27.02.2018_610.jpg
Download high resolution.

 

celebration3_27.02.2018_609.jpg
Download high resolution.
saharawi_celebration_27.02.2018_610.jpg
Download high resolution.


 

Actualités

Ici l'avis juridique du Conseil de l'UE sur la pêche en eaux occupées

Avant de voter sur le nouvel accord de pêche UE-Maroc en 2018, étendu au Sahara Occidental occupé, plusieurs États membres de l'UE ont demandé un avis juridique qui déterminerait leur vote. WSRW publie aujourd'hui cet avis juridique influent, qui semble manquer complètement la balle.
08 mars 2020

Hans Corell critique la pêche de l'UE au Sahara Occidental

M. Hans Corell, ancien conseiller juridique auprès du conseil de sécurité des Nations Unies, commente les activités de pêche de l'UE au Sahara Occidental.

05 décembre 2019

Voila les eurodéputés pour l'accord de pêche au Sahara Occidental

415 députés ont soutenu le nouvel accord de partenariat dans le domaine de la pêche entre l'UE et le Maroc, qui s'appliquera expressément au Sahara Occidental occupé. Découvrez ici qui ils sont.

28 février 2019

Le PE ignore la Cour et adopte un accord de pêche marocain

Malgré quatre décisions consécutives de la plus haute juridiction de l'Union européenne déclarant une telle pratique illégale, le Parlement européen vient de voter en faveur de l'accord de pêche UE-Maroc qui sera appliqué aux eaux du Sahara Occidental occupé.
12 février 2019