Nouvelle attaque contre des pêcheurs sahraouis à Dakhla
Article image

Moins de deux semaines après qu'une intervention de la police marocaine a brutalement mis fin à une manifestation de pêcheurs sahraouis, Dakhla est de nouveau la scène d’une violente attaque contre des citoyens sahraouis.

Publié 10 August 08

Dans la soirée du 21 juillet 2008, des centaines de colons marocains, pour la plupart liés au secteur de la pêche, ont attaqué des pêcheurs sahraouis et des marchands de poissons dans la ville d'Itereft, à environ 100 kilomètres de la ville de Dakhla, au Sahara Occidental occupé.

Un rapport envoyé au service de communication sahraoui aux îles Canaries par El Mami Amar Salem, président du Comité de Dakhla contre la torture, déclare qu'environ 60 citoyens sahraouis ont été blessés, dont cinq d'entre eux gravement, tandis que deux personnes sont portées disparues.

Des témoins déclarent que des personnes ont été attaquées avec des couteaux, des bâtons, des bidons d’essence et même des haches. Plusieurs véhicules ont été brûlés. Des dizaines de personnes ont dû être hospitalisées. Aux cris et à l’émoi manifestés par les membres des familles des victimes a répondu la violence de la police, qui à son tour a entraîné d’autres blessures et arrestations.

Des faits similaires se sont plus tard répétés dans le quartier d'Um Tunfi. Les témoins disent que le commandant des forces de police n’était autre que Hariz Alarbi, le tortionnaire notoire, dont les activités actuellement sont suivies par le juge Baltasar Garzón de la Haute Court nationale espagnole.

Il y a deux semaines, neuf civils Sahraouis ont été blessés après que la police marocaine a réprimé une manifestation pacifique contre le pillage des ressources halieutiques du Sahara Occidental.

Environ 16 000 bateaux de pêche marocains opèrent dans la région de Dakhla et vendent leurs prises aux 137 entreprises de conditionnement de cette région.

Les observateurs croient que les atrocités commises contre des citoyens sahraouis ont pour but d'expulser les Sahraouis du secteur de la pêche, bien que l'ONU les considère comme étant " les seuls ayants droit à ces ressources halieutiques".

 



 



 


 

Actualités

Aperçu de la position d'ENGIE

Pendant un court moment, ENGIE a publié sur son site Web des indices sur les personnes qu'elle avait effectivement « consultées » dans le cadre de ses activités commerciales au Sahara Occidental occupé.

10 August 08

Des câbles télécoms dans les eaux occupées

La société française Alcatel Submarine Networks SpA, détenue en partie par Nokia, a posé des câbles télécoms au Sahara Occidental occupé.

10 August 08

Rapport annuel : les clients du minerai du conflit du Sahara Occidental

L’Inde et la Nouvelle-Zélande se distinguent comme les principaux importateurs de minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé, détaillé dans le dernier rapport annuel de WSRW sur le commerce controversé.

10 August 08

Voilà les questions auxquelles Siemens ne répondra pas

Lors de son assemblée générale annuelle, Siemens Gamesa s'est montré plus évasif que jamais en ce qui concerne les questions fondamentales sur l'implication de l'entreprise dans le Sahara Occidental occupé.

10 August 08