Le lobby pro-marocain fait pression sur l’Union Européenne
Article image
L’organisation marocaine CSCSME a rencontré des membres du cabinet de Benita Ferrero-Waldner dans une tentative désespérée de freiner la campagne initiée par WSRW, appuyée par 426 organisations du monde entier, qui exige de l’UE l’exclusion du Sahara Occidental de ses accords avec le Maroc.
Publié 12 December 08


Comme le publie le Comité Spécial Chargé du Sahara Marocain en (CSCSME) dans sa page Web, une délégation de cette organisation qui défend l’occupation illégale du Sahara Occidental par les marocains, a été reçu le 5 décembre 2008 à Bruxelles, dans le cabinet de Mm. Benita Ferrero-Waldner, Commissaire Européenne des relations extérieures et de la politique de voisinage.

Cette réunion, sollicité par le lobby pro-marocain, répond à la campagne qui a débutée début novembre, par laquelle Western Sahara Resource Watch a demandé le soutien d’organisations et de mouvements du monde entier pour adresser une pétition au Commissariat Européen exigeant l’exclusion du Sahara Occidental occupé par les marocains des possibles accords en cours d’approbation entre l’UE et le pays occupant, concrètement en relation avec la future signature du « statut avancé ».

La campagne initiée par WSRW a été massivement appuyée par 426 organisations du monde entier, telles que Solidar, la fondation Rafto, UNPO (Organisation des nations et des peuples non-représentés), War on Want, COSATU (Syndicat sud-africain), USO (Unión Sindical Obrera, Espagne), le Parti Libéral Norvégien, le Parti Communiste sud-africain, l’Alliance des Socialistes australiens, l’association Survie (France), la Fédération des Jeunes Verts français et l’intergroupe du Parlement européen pour le Sahara Occidental.

Vous trouverez ci dessous l’article publié par le CSCSME :


08 décembre 2008
Communique de presse (CSCSME)
COMITE SPECIAL CHARGE DU SAHARA MAROCAIN EN EUROPE

Une délégation du Comité Spécial Chargé du Sahara Marocain en Europe (CSCSME) a été recu vendredi le 5 Décembre 2008 à Bruxelles, au cabinet de Madame Benita Ferrero-Waldner Commissaire Européenne aux relations extérieurs et la politique de la voisinage par Monsieur Manfredo Fanti Chef d’unité adjoint pour les pays du Maghreb et Monsieur V. Janssen Chargé des relations internationales .

Lors de cette entrevue, la délégation conduite par M.EL Hassan Benhammou, Président du CSCSME a récusé fortement la pétition signés par les activistes du Front Polisario soutenu par l’état algérien. Lors de cette entretien la délégation a dénoncé fort et bien toute tentative des ennemis de notre intégrité territorial d’exclure nos provinces du sud du statut avancé attribué par l’Union Européenne à notre pays le Maroc.

Outre cette dénonciation, la délégation du Comité a rappelé les risques d’une éventuelle balkanisation de la région du Maghreb qui ne favorisera, a t-il rajouté, que l’éclosion des groupes terroristes dans la région du Maghreb.

Monsieur Manfredo Fanti et Monsieur V. Janssen ont exprimés à vive voix que cette pétition ne concerne que son auteur sans engagement de personne. Les deux responsables européenne ont témoignés de la bonne coopération entre le Maroc et l’Union Européenne.

Le CSCME a fait savoir que le Maroc et à travers sa bonne politique de voisinage avec l’Europe, a montré une vraie capacité d’innover et de proposer comme étant un partenaire enthousiaste capable de moderniser ces institutions et de créer un vrai état de droit. L’attribution du statut avancé au Maroc par l’UE, a rajouté le Comité, est un témoignage de la bonne gouvernance et la transition démocratique que connaisse le Maroc depuis des décennies.

La délégation du Comité a appelé les signataires de la pétition à s’attacher à la sagesse dans l’action et à l’ingéniosité dans la défense de droits. La signature de la pétition est contre productive, c’est une sponsorisation des efforts algériens pour faire perdurer le sort des centaines de famille marocaines claustrées dans les camps de Tindoufs.

La délégation du Comité est composée de Messieurs : Hassan Benhammou, Cherkaoui ROUDANI, Amal Brahim et Saleh Laaber.

Actualités

Aperçu de la position d'ENGIE

Pendant un court moment, ENGIE a publié sur son site Web des indices sur les personnes qu'elle avait effectivement « consultées » dans le cadre de ses activités commerciales au Sahara Occidental occupé.

12 December 08

Des câbles télécoms dans les eaux occupées

La société française Alcatel Submarine Networks SpA, détenue en partie par Nokia, a posé des câbles télécoms au Sahara Occidental occupé.

12 December 08

Rapport annuel : les clients du minerai du conflit du Sahara Occidental

L’Inde et la Nouvelle-Zélande se distinguent comme les principaux importateurs de minerai de phosphate du Sahara Occidental occupé, détaillé dans le dernier rapport annuel de WSRW sur le commerce controversé.

12 December 08

Voilà les questions auxquelles Siemens ne répondra pas

Lors de son assemblée générale annuelle, Siemens Gamesa s'est montré plus évasif que jamais en ce qui concerne les questions fondamentales sur l'implication de l'entreprise dans le Sahara Occidental occupé.

12 December 08