Trois Cies saoudiennes en lice pour les centrales solaires au Sahara
green_map_18.10.2016_610.jpg

Il semble que le gouvernement marocain a choisi trois entreprises saoudiennes à faire élaborer les premières phases d'un grand programme d'énergie solaire très problématique au Sahara Occidental occupé.
Mis à jour le: 15.11 - 2016 23:33Imprimez cette page    
Selon l’agence de presse PV Tech, les trois compagnies ACWA Power, Fotowatio Renewable Ventures et Alfanar Company ont fait l’offre la plus basse en réponse à l’appel d’offre public de l'Agence marocaine pour l’énergie solaire (MASEN) Noor  PV I : un appel d'offre pour sélectionner une compagnie qui aura a développer trois usines photovoltaïque d’ une capacité cumulée de 170MW.

Cependant, deux des trois usines – les dites Noor Laayoune et Boujdour Noor - sont situés au Sahara Occidental, un territoire non autonome envahi par le Maroc en 1975. A ce jour, le Maroc continue d'occuper une grande partie du territoire violation du droit international.

Les premières étapes du travail sur les usines El Aaiun et Boujdour ont donc été arrangées dans  un appel d'offres pour des travaux supplémentaires sur l’usine de Ouerzazate. L'offre prévoit le développement de 80 MW à El Aaiun, 20 MW à Boujdour, et 70 MW supplémentaires au 160 MW de l’usine opérationnelle de Ouerzazate, située au Maroc proprement dit.

Pas moins de 20 consortiums, regroupant 37 entreprises du monde entier, ont répondu à cette appel d’offre. Voyez ici une liste de ces 37 entreprises. Les trois entreprises qui ont été désignées comme plus basse soumissionnaires, ont répondu séparément. ACWA Power, qui a travaillé sur le site avant l'usine Ouerzazate, a répondu seul, comme Fotowatio Renewable Ventures. Alfanar Company a dirigé un consortium qui comprenait également Bester Generación Sociedad Limitada, SolarReserve Development Co. LLC et Gaits Industries.

WSRW ne sait pas si les trois entreprises vont travailler ensemble sur les trois usines, si chaque entreprise va développer une usine, ou si d’autres scénarii de coopération sont envisagés.

L'Agence marocaine pour l'énergie solaire (MASEN) a contrôlé le processus d'appel d'offres. La MASEN a été créé par le gouvernement marocain en 2010, chargée de l'évaluation de la faisabilité, la conception, le développement et le financement des projets d'énergie solaire au Maroc. masen_ownership_structure.jpgC’est une société de capitaux qui appartient essentiellement à l'État. Soit 25% pour le gouvernement marocain, pour l'agence d’électricité nationale l’ONEE, le Fonds Hassan II (100% financé par l'Etat) et la Société d'Investissements Energétiques ou SIE (en grande partie parrainée par l'État avec des injections financières de l'Arabie Saoudite et Emirats arabes Unis).

Le roi marocain a nommé le chef de la MASEN, et depuis sa conception en 2010, Directeur de MASEN a été Bakkoury Moustapha. Largement considéré comme un homme du palais, Bakkoury a combiné sa position à la MASEN avec celle de secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité du Maroc (PAM) de 2012 à 2015. Comme l’a déclaré Robert Kaplan alors ambassadeur américain au Maroc en octobre 2009 : "Fondé et dirigé par Fouad Ali El Himma, l'un des amis les plus proches du roi, le PAM est largement perçu comme le parti du palais ».

Le 2 novembre, Western Sahara Resource Watch a publié un rapport sur les problématiques programmes d'énergie renouvelable dans le territoire occupé. Le Maroc cimente ses liens avec les territoires occupés par cette nouvelle industrie.

    
Actualités:

11.12 - 2017 / 11.12 - 2017Paradise Papers : du nouveau sur la structure de Glencore
10.11 - 2017 / 19.08 - 2013Soutenez Western Sahara Resource Watch
03.11 - 2017 / 03.11 - 2017L'énergie éolienne marocaine au Sahara Occidental occupé passerait 40%
02.11 - 2017 / 02.11 - 2017Jytte Guteland : une des 5 eurodéputés expulsés du Sahara Occidental
02.11 - 2017 / 02.11 - 2017Une Cie britannique construit un parc éolien au Sahara occupé
30.10 - 2017 / 30.10 - 2017Une nouvelle étude Kosmos sur le potentiel pétrolier près de Dakhla ?
29.10 - 2017 / 25.10 - 2017Le PE approuve l'accord aérien UE-Maroc incluant le Sahara Occidental
29.10 - 2017 / 29.10 - 2017Négociations commerciales UE-Maroc : remplacer Sahraouis par Marocains
24.10 - 2017 / 24.10 - 2017Vote sur l'accord aérien UE-Maroc, couvrant le Sahara Occidental
13.10 - 2017 / 13.10 - 2017Wärtsilä va construire une centrale électrique au Sahara Occidental
09.10 - 2017 / 09.10 - 2017Le Maroc annonce plus 500% de zone agricole à Dakhla occupée
03.10 - 2017 / 03.10 - 2017L'UE semble ignorante des niveaux d'importation du Sahara Occidental
02.10 - 2017 / 02.10 - 2017Rapport WSRW : la Suède doit conseiller ses entreprises sur le Sahara
07.09 - 2017 / 07.09 - 2017Les groupes sahraouis contrent l'UE sur les négociations avec le Maroc
19.07 - 2017 / 19.07 - 2017Un tribunal civil suit un militaire contre des militants sahraouis
14.07 - 2017 / 14.07 - 2017Le Sahara Occidental gagne le cas du cargo en Afrique du Sud
14.07 - 2017 / 05.07 - 2017Stop aux négociations commerciales UE-Maroc sur le Sahara Occidental!
14.07 - 2017 / 14.07 - 2017Siemens est inconstant dans son soutien aux occupations militaires
06.07 - 2017 / 06.07 - 2017Le solaire du Sahara Occidental opérationnel en 2018
03.07 - 2017 / 03.07 - 2017La chine intéressée par la recherche pétrolière au Sahara Occidental ?
03.07 - 2017 / 03.07 - 2017Le Dura Bulk décharge le sable sahraoui à Tenerife
22.06 - 2017 / 22.06 - 2017Le Polisario aux Cies maritimes : d'autres arraisonnements à venir
20.06 - 2017 / 20.06 - 2017La Cie maritime de l'Ile de Man sort le Sahara Occidental
16.06 - 2017 / 16.06 - 2017Nouveau rapport : les Cies qui transportent le minerai du conflit
15.06 - 2017 / 15.06 - 2017Les Sahraouis gagnent le 1er tour dans le dossier judiciaire
15.06 - 2017 / 15.06 - 2017Les Wisby continuent à alimenter l'occupation du Sahara Occidental
12.06 - 2017 / 12.06 - 2017Une banque suédoise exclut l'industrie des phosphates sahraouis
06.06 - 2017 / 06.06 - 201715 questions à Atlas Copco : zéro réponse
04.06 - 2017 / 04.06 - 2017Le gouvernement marocain confirme la sortie de Glencore de Foum Ognit
02.06 - 2017 / 02.06 - 2017Ballance : une cargaison controversée pour remplacer le navire retenu




EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi