Les réfugiés au navire norvégien : Pirates, ne nous volez pas !
sjovik_demo_610.jpg

Les réfugiés du Sahara Occidental ont manifesté cette semaine contre une compagnie norvégienne qui pêche dans les eaux de leur pays. Selon le Comité de soutien au Sahara Occidental, la compagnie viole le droit international
Mis à jour le: 05.06 - 2009 15:53Imprimez cette page    
Colère : les manifestants accusent le navire de pêche norvégien d’être des pirates et des voleurs.

VG Nett (Norway)
29 Mai 2009
Par Per Harald Borgen

C’est la compagnie norvégienne Sjøvik-gruppen qui soulève la colère des réfugiés du Sahara Occidental, parce que l’un des navires de la compagnie opère dans les eaux au large de leur pays.

Avec des drapeaux et des grands cris, les Sahraouis – c’est ainsi que l’on appelle la population – a exprimé son aversion pour ce qu’ils considèrent comme le pillage des ressources naturelles du Sahara Occidental.

La manifestation a eu lieu sur les quais de la capitale des Iles Canaries, Las Palmas ou les réfugiés vivent après avoir fui leur pays qui est occupé par le pays voisin, le Maroc.

”Bateau Pirate”
Les slogans étaient dirigés contre le navire de pêche du groupe Sjøvik-gruppen, le « Midøy Dakhla1», qui est ancré à Las Palmas cette semaine.

”Tous les navires pirates qui pêchent et volent notre pays doivent partir » était l’une de leurs revendications.

Ils ont aussi qualifié la compagnie norvégienne de pirates et voleurs, pillant le Sahara Occidental de ses ressources.

Le président du comité de soutien au Sahara Occidental, Ronny Hansen, est en fort désaccord avec l’implication du groupe norvégien Sjøvik-gruppen au Sahara Occidental. Il déclare que la compagnie ne tient pas compte de l’avis de l’ONU.

Une exigence de l’ONU est,  entre autres choses, qu’un pouvoir occupant ne peut pas exploiter les ressources d’un pays occupé, sauf si c’est au bénéfice du peuple occupé.

“Le Sahara Occidental est illégalement occupé par le Maroc, et Sjøvik viole le droit international en aidant le Maroc à voler les poissons du Sahara Occidental. Le peuple du Sahara Occidental est absolument contre cela, regardez seulement la manifestation qui a eu lieu » a dit Hansen à VG Nett.

Avertissements de l’ambassade.
Le secrétaire de l’ambassade norvégienne au Maroc, Mr. Børge Romsloe, ne veut pas faire de commentaire particulier sur le groupe Sjøvik-gruppen, mais confirme que les compagnies agissant au Sahara Occidental peuvent être en infraction du droit international.

En particulier si leur participation n’est pas respectueuse des intérêts de la population locale.

"Par conséquent, notre politique consiste à inciter les entreprises à ne pas s'engager au Sahara Occidental, et nous attendons de la compagnie norvégienne qu’elle prenne au sérieux la responsabilité sociale d’entreprise", a t-il dit à VG Nett.

Ronny Hansen a souligné que le groupe Sjøvik-gruppen se doit d’écouter plus attentivement l’avis du gouvernement norvégien concernant leur implication.

”Ils agissent au mépris complet des recommandations du gouvernement Norvégien, et c’est en contradiction avec l’opinion publique norvégienne » a dit Hansen, ajoutant :

“De plus, Sjøvik contribue à légitimer une occupation illégale ».

tn_midoy_dakhla_609.jpgHansen a ajouté que la compagnie se démarque de la plupart des autres compagnies opérant dans le pays, en ce qu’elle soutient explicitement l’occupation.

“La plupart des compagnies séparent les affaires de la politique. Sjøvik-gruppen, soutient explicitement l’occupation. Il a comparé le peuple sahraoui avec le peuple saami en Norvège » a dit Hanson.

Selon Hanson, les destins des peuples saami et sahraoui sont loin d’être comparables.

”Deux tiers déplacés”
Hansen souligne que ce peuple a été discriminé et oppressé depuis des décennies.

“Au cours des dernières années, la violence contre les Sahraouis NAVIRE HONNI : voilà le navire qui rend furieux les manifestants.Ici dans le port de Las Palmas. PHOTO: WWW.WSRW.ORGa augmenté, et les rapports d’Amnesty attestent d’une discrimination globale. Actuellement il y a plus de soldats marocains au Sahara Occidental que de Sahraouis » a t-il dit à VG Nett.

Il est particulièrement préoccupé de la situation de tous ceux qui ont été contraints de fuir le Sahara Occidental après l’occupation par le Maroc qui a commencé en 1975.

« Prés de deux tiers de la population a été contraint de fuir le pays en raison de l’occupation » dit Hansen.

”Et Sjøvik contribue à financer cette occupation » ajoute-il.

VG Nett a contacté Sjøvik-gruppen, qui s’est refusé à tout commentaire sur l’affaire.


Traduit en français par WSRW. Voyez l’original (en norvégien).

    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi