WSRW : la pêche Russe au Sahara Occidental occupé en question
admiral_starikov3_610.jpg

WSRW a demandé dans un courrier au président Medvedev d’expliquer ce que la Russie a fait pour prévenir le viol du droit international qu’est la pêche au Sahara Occidental occupé.
Mis à jour le: 17.04 - 2010 21:42Imprimez cette page    
La lettre ci-dessous a été envoyée le 9 avril 2010 au président de Russie, Dmitry Medvedev. La photo ci-contre montre un navire de Murmans Trawl Fleet (MTF), amarré à Las Palmas. MTF pêche dans le territoire en violation du droit international, sous couvert d’un accord que le Gouvernement Russe a signé avec le Maroc, le pouvoir occupant du Sahara Occidental.


Président Dmitry Medvedev
Ilinka Str, No 23
103132, Moscou
Fédération de Russie


Bruxelles, le 9 avril 2010

Objet : la pêche Russe au Sahara Occidental occupé


Monsieur le président

Western Sahara Resource Watch (WSRW) tient à réitérer sa préoccupation à propos de l’accord de pêche Russie-Maroc

Le 27 mai 2009, nous avons envoyé un courrier à votre cabinet, ainsi qu’au cabinet du Ministre des Affaires Etrangère, M. Sergey Lavrov, à propos de l’accord de partenariat dans le domaine de la pêche Russie-Maroc, qui allait alors être renégocié.
http://www.wsrw.org/index.php?cat=141&art=1161

Dans notre lettre, nous demandions instamment au gouvernement de la fédération russe :

1) L’arrêt immédiat de toute pêche au large du Sahara Occidental sous couvert de l’accord de partenariat dans le domaine de la pêche Russie-Maroc, et
2)  De clarifier spécifiquement dans le prochain accord que la limite sud des activités de pêche dans les eaux Marocaines est la frontière internationalement reconnue entre le Maroc et le Sahara Occidental, 27º 40’ Nord.

Nous avions espéré recevoir une réponse avant la renégociation du nouvel accord, mais nous n’en avons pas encore reçue. A la place, nous observons que les chalutiers Russes opèrent dans le territoire du Sahara Occidental, et nous supposons que l’accord, regrettablement, a été renégocié selon les mêmes termes que précédemment.

Nous avons souligné dans notre lettre que la pêche au Sahara Occidental est une violation du droit international, et que le Maroc ne peut exploiter les ressources du territoire sans la permission du peuple Sahraoui, ou ses représentants internationalement reconnus.

À cet égard, nous voudrions attirer votre attention sur le récent avis juridique rendu par le service juridique du Parlement Européen, qui confirme ce que nous affirmons, demandant instamment l’arrêt de la pêche au Sahara Occidental. Vous trouverez ici l’avis juridique mentionné :
http://www.wsrw.org/index.php?parse_news=single&cat=105&art=1346


Nous souhaitons réitérer notre demande que le gouvernement de la fédération Russe respecte le droit international, et cesse ses opérations de pêche dans les eaux du Sahara Occidental, qui vont à l’encontre des souhaits et des intérêts  du peuple du territoire.

Nous vous demandons aussi par ce courrier de nous expliquer quelles mesures le Gouvernement Russe a prises pour se garantir que le Peuple Sahraoui aie été dûment consulté avant la signature du renouvellement de l’accord de  pêche.

Nous apprécierions aussi que vous nous envoyiez une copie de l’accord, de préférence en Anglais ou Français.


Sincères salutations

Sara Eyckmans
Coordinatrice International
Western Sahara Resource Watch


Copie envoyée à la mission permanente de Russie à l’UE, à Bruxelles.


    


EN ES FR DE AR


Le Sahara Occidental est occupé par le Maroc. Les entreprises qui concluent des accords avec les autorités marocaines dans les territoires occupés, donnent un signe de légitimité à l’occupation. Cela ouvre aussi des possibilités de travail aux colons marocains et de recettes au gouvernement marocain. Western Sahara Resource Watch demande aux compagnies étrangères de quitter le Sahara Occidental jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée au conflit.

Soutenez Western Sahara Resource Watch

tn_sjovik_demo_610.jpg

Aidez-nous à protéger les ressources naturelles du Sahara Occidental pour le peuple sahraoui. Soutenez notre action en faisant un don.
Agissez pour les 25 de Gdeim Izik !

tn_court_photo_gdeim_izik_610.jpg

Les principaux militants du Sahara occidental sont condamnés à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité suite à une manifestation populaire de 2010, le camp de protestation Gdeim Izik, qui dénonçait la marginalisation sociale et économique du peuple sahraoui dans leur terre occupée.
Rapport. L'énergie verte marocaine utilisée pour piller le Sahara

tn_poweringplunder_fr_610.jpg

Une part croissante de tels projets est située dans le territoire occupé du Sahara Occidental, est utilisée pour le pillage des minerais. Le nouveau rapport WSRW le détaille.

Si'il vous plaît inscrivez pour recevoir la newsletter:





WSRW.org Archives 2017
WSRW.org Archives 2016
WSRW.org Archives 2015
WSRW.org Archives 2014
WSRW.org Archives 2013
WSRW.org Archives 2012
WSRW.org Archives 2011
WSRW.org Archives 2010
WSRW.org Archives 2009
WSRW.org Archives 2008
WSRW.org Archives 2007
WSRW.org Archives 2004-2006






Ces pages web ont été construites avec le soutien financier du syndicat norvégien Industri Energi