une Cie maritime belgo-néerlandaise prise en flagrant délit au Sahara
Article image
La compagnie maritime Seatrade a de nouveau envoyé un navire pour transporter du poisson surgelé du Sahara Occidental occupé.
Publié 05 February 13


Le navire frigorifique « Nova Florida » est entré dans le port de Dakhla pour charger du poisson congelé du Sahara Occidental occupé. Le navire a une capacité de plus de 6000 tonnes.

Le navire se trouve sur la liste de la flotte de la compagnie hollando-belge Seatrade. Le navire est détenu et géré par Seatrade Groningen BV et exploité par Seatrade Reefer Chartering NV, située à Anvers, en Belgique.

Le «Nova Florida » apparaît à la fois sur les listes de la flotte des Hollandais et de la division belge.

La photo ci-dessus et ci-dessous, prise au large de Dakhla l'année dernière, montre un autre navire Seatrade, le Seatrade Asiatic, chargeant la cargaison d'un navire de pêche.

«Il est navrant que les entreprises belges prennent part au pillage immoral des réserves halieutiques du Sahara Occidental. Le poisson du Sahara Occidental appartient au peuple sahraoui, et non aux entreprises marocaines ou au gouvernement marocain », a déclaré Sara Eyckmans, coordinatrice Belge de Western Sahara Resource Watch (WSRW).

Eyckmans a expliqué que WSRW prendra contact avec l'entreprise pour lui demander ce qu'elle fait sur le territoire. Le gouvernement néerlandais invite spécifiquement les entreprises à ne pas entreprendre d’activités commerciales au Sahara Occidental.

Les réfugiés du Sahara Occidental, qui ont fui le pays quand le Maroc l’a envahi, reçoivent des conserves de poisson en provenance de Chine dans l'aide humanitaire de la Suède - une fois tous les deux mois. Ces réfugiés sont les propriétaires du poisson que Seatrade expédie depuis le Sahara Occidental. Le port international de destination du transport des marchandises immorales par Seatrade n’est pas encore connu.

La partie du Sahara Occidental, où le Seatrade est aujourd'hui, a été illégalement et brutalement annexé par le Maroc en 1979. L'Assemblée générale de l’ONU déclarait en 1979 déplorer « vivement l'aggravation de la situation découlant de la persistance de l'occupation du Sahara occidental par le Maroc et de l'extension de cette occupation au territoire récemment évacué par la Mauritanie », à propos de cette partie du Sahara Occidental.

Plusieurs compagnies maritimes qui ont transportées de poissons du Sahara Occidental occupé ont arrêté leurs activités après avoir été mises au courant. Voir par exemple pour les compagnies maritimes norvégiennes ici et ici.

«Nova Florida » semble maintenant être juste à côté du navire « russe Admiral Starikov », et charger des poissons. En 2008, WSRW a photographié l’« amiral Starikov » à quai à Las Palmas entre des périodes de pêche au Sahara Occidental. Après une longue pause de plusieurs mois, «l'amiral Starikov » est retourné dans les eaux du Sahara Occidental la semaine de Noël 2012, à la suite d'un nouvel accord de pêche signé entre la Russie et le Maroc.

Cliquez sur les images pour une grande résolution. Utilisation libre. Crédit www.wsrw.org.
seatrade__asiatic__reload_509.jpg

Actualités

Russie : accord de pêche avec le Maroc alors que la guerre reprend

Grâce à cet accord, les chalutiers russes pêcheront exclusivement dans les eaux au large du Sahara Occidental occupé, actuellement en guerre.

07 December 20

Un accord de pêche controversé entre la Russie et le Maroc à l'horizon

Les représentants russes et marocains se sont récemment rencontrés pour discuter d'un nouvel accord de pêche couvrant les eaux au large du Sahara Occidental occupé, mais un nouvel accord semble toujours en suspens.

31 May 20

Nouveau rapport : division par deux du commerce du phosphate du Sahara

Les exportations de minerais de phosphate du Sahara Occidental occupé n'ont jamais été aussi faibles qu'en 2019. Cela est révélé dans le nouveau rapport WSRW P pour Pillage, publié aujourd'hui, 24 février 2020.

24 February 20

Nouveau rapport sur l'industrie du phosphate du Sahara Occidental

En 2018, le Maroc a expédié 1,93 million de tonnes de phosphate du Sahara Occidental occupé, d'une valeur estimée à 164 millions de dollars. Trouvez dans le rapport tout ce que vous devez savoir sur les volumes, les valeurs, les navires et les clients.

08 April 19